Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > 1 TER sur 3 dans les Gorges de l’Allier depuis la fin des faux travaux : (...)

1 TER sur 3 dans les Gorges de l’Allier depuis la fin des faux travaux : explications vaseuses de SNCF AURA

mardi 8 mai 2018, par La rédaction

Depuis la fin des travaux qui n’ont pas été mené à bien suite au transfert subit de leur financement par Wauquiez mais qui ont supprimé toute circulation pour les usagers pendant deux mois, seul un train sur les 3 circule ! Vous l’aviez remarqué.
 
Devant la grogne des usagers et des élus la direction régionale SNCF Auvergne Rhône Alpes tente une réponse dans le quotidien Midi Libre de ce jour 8 mai. On en appréciera les raisons qui sont claires : le matériel est détourné du massif central et mis à la disposition dans les zones où circulent le plus de trains.
 
Monsieur le député Vigier, également conseiller régional, a beau écrire des lettres à la SNCF pour protester contre la situation, nous lui conseillons de s’interroger sur les agissements de son ami Wauquiez qui fait tout pour grossir les métropoles et vider les territoires de la région qu’il dirige.
 
L’article de Midi Libre donc :
 

 


COUPURE Aura : La SNCF s’explique
 
« Il y a eu des substitutions pendant les travaux. Avant les grèves par car, sur tout ou partie du trajet. A partir des grèves on a rencontré de grosses difficultés. Ces substitutions n’ont pas pu avoir lieu. Les transporteurs n’étaient pas en capacité. II y a eu une coupure, explique-t-on à la direction de la communication de la SNCF Aura. Et d’ajouter que durant la grève, du fait du « marque considérable de matériel, les lignes attirant le plus de clients ont été priorisées. « Ce n’est pas spécifique au Cévenol. Notre but est de remettre du train le plus vite possible sur cette ligne », explique-t-on, mais sans pouvoir dire quand.


 
Menteuse SNCF ?
 
La situation est annoncée normale avec ses 6 allers retours à partir du 13 mai seulement sur l’application smartphone de la SNCF :
 

 
Attendons de voir...
 

Répondre à cet article