Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > Actualités > Ardèche et Gard : marche pour la ligne TER rive droite du Rhône

Ardèche et Gard : marche pour la ligne TER rive droite du Rhône

dimanche 17 novembre 2013, par MG

L’association TER Rive droite et les élus du Gard et de l’Ardèche ont manifesté ce dimanche 17 novembre 2013 pour demander la création ou plutôt la rouverture de la ligne SNCF / RFF de la rive droite du Rhône aux voyageurs avec la création d’une douzaine de gares. Les études de faisabilité ont déjà été menées par RFF mais rien ne bouge depuis 2010 !
 
Retranscription intégrale du sujet de France 3 Languedoc Roussillon du 17/11 :
 

AVI - 5.4 Mo

Ils ont manifesté et marché espérant attirer l’attention sur leur demande : des citoyens d’Ardèche et du Gard qui réclament la création d’une ligne TER entre Valence et Nîmes. Sur place.
 
Ils étaient une centaine ce matin devant la gare de Pont Saint-Esprit dans le Gard. Juste un rassemblement, le préfet ayant interdit leur projet de marche citoyenne. Une manifestation à l’appel de l’association TER Rive Droite qui milite depuis plusieurs années pour le retour de trains sur une ligne allant de Valence à Nîmes et Avignon.
 
Laurette Bastaroli, Présidente association TER rive droite :
« Nous demandons qu’enfin un comité de pilotage qui réunisse les décideurs, ce qu’on appelle les décideurs c’est les trois régions concernées : Rhône-Alpes, Languedoc Roussillon, PACA, avec RFF et la SNCF de façon à ce que autour d’une table ce comité de pilotage décide de la suite à donner aux études qui ont été lancées et validées et budgetées. »
 
1 million a déjà été engagé pour l’étude de faisabilité réalisée par RFF, une étude qui en 2010 tablait sur potentiel de 2600 voyageurs par jour et la recréation de 12 gares. Depuis, rien n’a avancé, trois régions et quatre départements sont concernés, notamment l’Ardèche. Le collectif ardéchois avait lui, organisé une marche de 10 kms reliant Le Teil à Viviers. Des actions soutenues par de nombreux élus locaux.
 
François Louvet, maire de Viviers :
« Nous on veut rouvrir cette voie sur la rive droite du Rhône et on a réservé des emplacements pour faire une halte ferroviaire de chaque côté. On est déjà... le travail est déjà commencé à la fois par les élus, à la fois par les militants ; parce que c’est... c’est un projet qui nous tient à cœur. »
 
L’avenir proche dira si les élus des trois régions ont entendu l’appel d’ aujourd’hui mais d’autres manifestations sont d’ores et déjà envisagées.