Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > Actualités > Auvergne : l’état et la SNCF prévoient moins de budget pour ses trains et son (...)

Auvergne : l’état et la SNCF prévoient moins de budget pour ses trains et son réseau

jeudi 21 novembre 2013, par MG

Voici ce que le ministère des transports ose répondre s’agissant de nos inquiétudes sur l’état du service ferroviaire dans le massif central. Assemblée nationale, mardi 19 novembre 2013, aux questions du député auvergnat André Chassaigne :
 

  • Train TET Cévenol et Aubrac : rien ne va bouger d’ici... 2025 ! Les vieilles rames corail auront tout le temps d’être rongées par la rouille. "L’état veillera à ce que les deux lignes soient perennisées" : air connu. Fantastique ! Sans budget, avec les retards systématiques quotidiens, sans possibilité de correspondances, sans éligibilité aux tarifs promotionnels, sans guichets les week-ends dans les gares, sans changement urgent du matériel roulant vétuste, et donc sans volonté de promotion, on tient là une déclaration réchauffée ridicule régulièrement envoyée à la face des acteurs du massif central.
  • Infrastructure ferroviaire : sa soit-disant maintenance par RFF et le Plan Rail, qui a englouti des dizaines de millions d’euros et interrompu le trafic pendant plusieurs mois par an durant 4 ans et qui ne permet même pas une circulation des trains aux vitesses normales, laisse un goût amer à tous les décideurs, élus, et à la région puisque rien ne change en fait. Au contraire tout régresse. Le service est lamentable. C’est le résultat et la volonté trés claire de dénigrement de la SNCF qui continue dans sa politique du tout TGV.
     

     
    L’intégralité de l’intervention peut-être consultée sur le [1]http://andrechassaigne.org/Etat-de-... du député Front de Gauche.
     

    Etat de l’infrastructure ferroviaire dans le... par andrechassaigne
     
    Sans une réaction très très forte et très médiatique de nous tous, usagers, habitants et élus, la SNCF nous mènera encore en bateau pendant des décennies !
     

Notes

[1] site

2 Messages de forum

  • une bonne réponse "langue de bois" de notre représentant du ministre qui ne rassure aucunement...

    Dans la réalité, 5000 km de lignes sont menacées de fermeture en France d’ici 5 ans si aucun effort de régénération n’est fait. Or actuellement les consignes données aux représentants de l’Etat dans les discussions avec les Régions, c’est "pas d’argent pour les lignes secondaires"

    La conséquence pratique sera leur fermeture dans les 5 ans, ce qui ne pourra que ravir le président de la SNCF , lui qui ne fait rien pour redynamiser ces lignes tout en faisant l’apologie permanente de l’autocar...

    Et les habitants de ces territoires comme naguère les habitants des grandes villes avec les réseaux de tramway ou ceux d’autres territoires aujourd’hui très touristiques et transformés en désert ferroviaire ne pourront que pleurer et regretter les décisions irresponsables et sans vision des générations d’avant.....

  • Auvergne : l’état et la SNCF prévoient moins de budget pour ses trains et son réseau Le 27 novembre 2013 à 16:38, par Groupe Europe Ecologie les Verts du Conseil régional d’Auvergne

    Sur proposition des élus écologistes, les élus régionaux de gauche au Conseil régional d’Auvergne ont publiquement refusé les propositions inacceptables de l’Etat dans le cadre du volet mobilité du prochain Contrat de Plan Etat-Région 2014-2020, tendant à faire de l’Auvergne un cul-de-sac ferroviaire faute de travaux de rénovation sur les lignes interrégionales reliant l’Auvergne à Limoges, Brive, Béziers, Nîmes, et Saint-Etienne.

    L’Etat prévoit en effet d’investir près de la moitié des financements sur les routes au niveau national et, pour l’Auvergne, 200 millions d’€ sur les routes et 50 millions sur la modernisation du réseau ferré (dont la majorité sur la ligne Paris-Clermont).

    Des propositions à contre-courant des besoins de l’Auvergne, des enjeux environnementaux, de l’aménagement durable et équilibré des territoires. Aux antipodes des conclusions de la Commission Mobilité 21.

    Vous trouverez le texte adopté ici (transmis le 13 novembre au collectif) : http://blog.vertsconseilregionalauvergne.fr/post/2013/11/13/Contrat-de-plan-Etat-R%C3%A9gions-%3A-pour-un-volet-mobilit%C3%A9-multimodale-ambitieux-et-clairement-orient%C3%A9-vers-les-transports-durables