Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Billets limités de Oui.SNCF : cliquons cliquons sur le nouveau bouton (...)

Billets limités de Oui.SNCF : cliquons cliquons sur le nouveau bouton !!!

lundi 11 novembre 2019, par La rédaction

Suite à notre pétition "Pour des billets SNCF non limités à 2 changements" en vente sur Internet sur laquelle vous pouvez toujours apposer votre signature un bouton vient d’apparaître dans l’affichage des résultats de nos demandes sur le site Oui.sncf :
 

PNG - 45.9 ko

 
Oh mais génial ! Ca y est ! Notre demande est prise en compte ! Cliquons cliquons !
 

 
Et hop, par un désenchantement magique toute l’impuissance du groupe SNCF saute aux yeux de tous : avec ses 2 correspondances maximum, on nous donne le choix d’en prendre une... ou deux.
 
Damned ! Mais me direz vous il faut peut-être essayer avec les trajets nécessitant plus de 2 correspondances qui ne trouvaient pas de réponse ?
 
Oui bien sûr ! Sommes nous courges.
 
De ce pas redemandons par exemple le trajet Dieppe (Seine Maritime) Mazamet (Tarn) objet d’un article ici il y a quelques semaines... Résultat :
 

 
Et non, la SNCF et son système informatique sont toujours incapables de nous présenter une solution avec ou sans bouton...
 
Curieux, amusons nous à cliquer sur "En Savoir +" Là on nous explique en long en large et en travers que nous sommes fautifs dans une longue page de charabia ou qu’il y a des travaux, ou que le trajet ne peut exister ou... enfin en tout bas de page... et en petites lettres :
 

 
Ils avouent enfin qu’ils ne vendent pas les trajets de plus de deux changements et nous conseillent d’aller voir en gare - si la ville la plus proche comporte encore un guichet ouvert, car ils ferment à tour de bras - ou de téléphoner au 3635 aux heures annoncées du lundi au vendredi. Dommage il fallait que j’achète mon billet un samedi. C’est ballot.
 
Donc aucune avancée si ce n’est qu’avec ce bouton l’usager est bien informé qu’il a affaire à un système verrouillé à 2 changements... Puisqu’on ne lui en proposera jamais 3 ou 4 ou 5.
 
Poursuivons donc la diffusion de notre pétition...

Répondre à cet article