Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > En Train > Ligne des Cévennes au sud : les trains Marseille / Lyon Barcelona / Madrid (...)

Ligne des Cévennes au sud : les trains Marseille / Lyon Barcelona / Madrid de la RENFE avant l’été

lundi 16 janvier 2023, par La rédaction

C’est le retour de la RENFE à Marseille, Lyon, Nîmes, Béziers puisque jusqu’à début décembre existaient des trains grande vitesse (AVE) exploités avec du personnel SNCF entre Marseille et Madrid par Barcelona.
 
Plus de coopération donc avec la SNCF, l’accord entre les deux sociétés ferroviaires ayant été rompu, concurrence oblige, mais la RENFE est en train de faire des essais sans voyageurs ce lundi 16 janvier entre Marseille, Lyon et Madrid et va proposer un train Marseille Madrid et un Lyon Barcelona.
 
Les deux desserviront Nîmes centre, Béziers, en correspondance donc avec les trains Aubrac et Cévenol. Les grilles horaires seront annoncées avant cet été.
 
La Renfe devrait débuter avec six allers retours par semaine sur les lignes Barcelone Lyon et Madrid Marseille, puis deux liaisons quotidiennes à moyen terme.
 

 
Jusqu’à présent le service était assuré par des trains AVE S100. Ces trains à un étage atteignaient une vitesse de 200 - 300 km par heure. Équipés d’une voiture restaurant, ils desservaient la ligne Lyon Barcelone en 5 heures et 5 minutes et Marseille Madrid en 7 heures et 39 minutes.
 

 
Les rames étaient équipés du wifi gratuit avec une connexion 4G. Elles disposaient de 8 voitures avec des services de 1ère et 2nde classe : espace Club, voiture bar restaurant.
 
Il sera difficile de proposer un niveau de service inférieur pour les nouvelles liaisons annoncées et en cours de validation par nos amis ibères.
 
Côté SNCF on freine des quatre fers l’arrivée de la « RENFE toute seule » en n’homologuant pas ses nouveaux trains grande vitesse et en proposant depuis peu sur les mêmes parcours quelques liaisons en TGV Inoui. Qui seront rejoint aussi sous peu par les rames des italiens de TrenItalia très intéressés par ces liaisons.
 
[images RENFE]

Répondre à cet article