Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Défense de la ligne SNCF Béziers - Clermont Fd : la mobilisation à Bédarieux (...)

Défense de la ligne SNCF Béziers - Clermont Fd : la mobilisation à Bédarieux et Saint-Chély

samedi 17 septembre 2016, par MG

Voici le compte-rendu de la manifestation du samedi 17 septembre à Bédarieux pour la défense de la ligne Béziers Neussargues Clermont Ferrand par France 3 Languedoc Roussillon puis celui de celle de Saint-Chély d’Apcher le même jour par Midi Libre.
 
France 3 LR journal de 19 heures du 17 septembre :
 


 
MPEG4 - 10.5 Mo

 
C’est un serpent de mer vieux de 20 ans. La ligne de TER Béziers Clermont n’est pas rentable, le gouvernement souhaite donc s’en désengager, mais quelques dizaines d’usagers l’empruntent chaque jour. En cette rentrée les élus ont marqué leur colère avec trois rassemblements successifs aujourd’hui, à Millau, Saint-Chély en Lozère et Bédarieux dans l’Hérault, pour demander non seulement le maintien mais la modernisation de la ligne.
 
C’est pour la sauvegarde de la ligne Béziers Clermont-Ferrand que ces élus et usagers occupent la gare de Bédarieux. Une action symbolique pour maintenir cette dernière liaison Intercités c’est-à-dire subventionnée par l’état. En moyenne 40 passagers fréquentent la ligne quotidiennement.
 
« Je suis pas contente ! »
 
Pourquoi ?
 
« Et bien c’est le seul moyen que j’ai pour aller à Béziers, parce que j’ai mes enfants dans le Nord, je dois aller à Béziers, sur Lyon et ensuite sur Lille. »
 
La disparition de ce train Intercités ne date pas d’hier. Depuis 1994 ses défenseurs se battent pour sa sauvegarde.
 
Jacky Tello :
 
« Ben là aujourd’hui il y a une décision très importante que devrait prendre le gouvernement... Voilà. Pour nous on essaye de peser. Il faut que le train Aubrac reste parce que c’est ce qui conditionne l’avenir et l’existence de la ligne. Si le gouvernement supprime le Train d’Equilibre du Territoire l’Aubrac la ligne disparaît. »
 
Jusqu’à présent l’action du collectif a permis de reculer l’échéance. Pour les élus de ce territoire ce train est un poumon qu’il faut à tous prix conserver.
 
Kléber Mesquida, dépuré de l’Hérault
 
« Je vais saisir Madame Royal qui est le ministre de l’environnement, faire part des volontés de l’ensemble des élus du territoire et des populations pour renforcer cette ligne là et mettre les moyens nécessaires pour qu’il reste un train d’équilibre du territoire, de compétence état. » 
 
Prochain épisode : au ministère des transports le 15 octobre prochain. En attendant le collectif reste mobilisé pour lutter contre l’isolement des hauts cantons.

Midi Libre (site web) du 17 septembre :
 
Saint-Chély-d’Apcher : mobilisation pour défendre le rail
 
Midi Libre encore (site web) du 17 septembre :
 
Bédarieux, Millau et Saint-Chély se mobilisent pour le train Aubrac