Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > Actualités > Etats généraux du rail de la région LRMP étape de Nîmes

Etats généraux du rail de la région LRMP étape de Nîmes

lundi 25 avril 2016, par MG

Nous étions ce lundi au lycée Dhuoda à la réunion nîmoise des états généraux du rail et de l’intermodalité organisés par la région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées.
 
Vous trouverez ci dessous pratiquement l’intégralité des échanges (1 heure 30) entre le public et les représentants de la région sur scène soit Jean-Luc Gibelin entre autres.
 

MP3 - 31.1 Mo

 
Pour résumer : réunion hautement politique avec la présence du maire FN de Beaucaire Julien Sanchez venu faire ses déclarations ambiguës comme à l’accoutumée, mêlant CGTistes et FN, avec la présence de nombreux maires du littoral, et acteurs du bassin nîmois, mais vous écouterez les déclarations imbéciles des représentants de l’agglo nîmoise favorables à la gare de Manduel, celles aussi et surtout des opposants à cette inutile gare (150 Millions d’euros environs) et à celle de la Mogère à Montpellier (plus de 200 Millions d’euros).
 
Jean-Luc Gibelin, délégué transports de la région présidait la réunion

 
Une impression de réunion d’écoute des présents, un bon point, avec les déclarations de quelques associations d’usagers (rive droite du Rhône, un peu chahutée). Mais que va-t-il être fait des résultats de ces 36 réunions dans la grande région ? Cela reste un mystère et nous donne l’impression d’un nonos à ronger avant des décisions qui seront forcément consensuelles donc mi chèvre mi choux. Tout l’envers des déclarations rassurantes de certains élus de la région. Donc rien de bien clair en vue. Nous apprécierons aux réunions d’Alès et Mende.
 
Les opposants aux gares betteraves TGV de la Mogère et de Manduel

 
Et puis des projets quand même fort intéressants et des propositions intéressantes comme l’ouverture d’une ligne Nîmes - Pont du Gard dontle succès serait assuré à bord de locomotives anciennes pour financer le train Cévenol, ou comme le projet d’un noeud d’échanges de fret à l’emplacement laissé libre en 2017 par Oc Via le maitre d’oeuvre actuel de la LGV pour la SNCF. Cette dernière opération à très bas coût est proposée par une association qui n’a apparemment selon elle que peu d’écho chez les politiques, car l’initiative ne vient pas d’eux évidemment, mais d’une intelligence extérieure.
 
L’impression laissée est quand même, nous y revenons, que la SNCF mène tout le monde en bateau et fait ce qu’elle veut en avançant ses pions à chaque occasion. On le sait trop bien sur la ligne des Cévennes et partout ailleurs. Donc un sentiment d’une vraie impuissance des politiciens locaux. Il faut donc des actions qui marquent et mener une guerre médiatique, c’est notre point de vue.
 
Dans la presse
 

  • Evidemment l’agglo de Nîmes remue ciel et terre pour sa gare de Manduel : Midi Libre du 16 avril
     

     
  • Les enjeux selon Midi LIbre :
     
    JPEG
     
  • La Lozère Nouvelle du 7 avril :
     

     
  • Midi Libre du 20 avril :
     

     
  • La Marseillaise : Avant les décisions place à la parole.
    PDF - 489.1 ko

 

  • Midi Libre : Quelle politique pour le rail ?
     
    PDF - 733.2 ko

 

Quelques liens