Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Fermeture des guichets ligne du Cévenol et 1ère réunion à la sous-préfecture (...)

Fermeture des guichets ligne du Cévenol et 1ère réunion à la sous-préfecture d’Alès : la SNCF sourde et la région LR vent debout

vendredi 20 février 2015, par MG

En voici le compte-rendu dans les médias :
 

  • France Bleu Gard Lozère journal de 18h du 19 février :
     
Journée de négociation pour la ligne Nîmes-Clermont Ferrand. Ils se retrouvent autour d’une table depuis tout à l’heure avec les députés William Dumas et Fabrice Verdier, avec également la direction de la SNCF en sous-préfecture d’Alès. Ce que réclament les usagers du train cévenol, c’est la réouverture des guichets fermés par la SNCF à Génolhac, à la Grand Combe et à Villefort.

 
  • France Bleu Gard Lozère journal de 7h du 20 février :
     

Les usagers du train cévenol vont devoir encore patienter. Et oui, le feu reste bien rouge après plusieurs manifestations. Une table ronde était organisée hier avec le sous-préfet d’Alès mais aussi la direction de la SNCF. Les usagers demandent la réouverture des guichets dans les gares de Génolhac, la Grand Combe ou encore Villefort. On ne leur a rien promis pour l’instant et ça ne plait pas vraiment à Marie Meunier Polge, elle est vice-présidente chargée des transports en Languedoc Roussillon.
 
« C’est une grosse inquiétude que nous partageons beaucoup, nous région Languedoc Roussillon. C’est difficile, ils attendaient des réponses bien évidemment et ce que je comprends. Tout de suite, nous on pouvait pas donner, c’est à la SNCF à donner des réponses, c’est eux qui ont fermé les guichets. Je rappelle que nous sommes organisateurs des transports, c’est bien la SNCF qui gère les lignes et les guichets donc nous sommes là, nous Région, et nous souhaitons que les choses s’arrangent au mieux dans l’intérêt. Vous savez que nous sommes à la veille de grandes réorganisations d’union de régions, de réorganisations donc on se pose la question et on souhaite que ces trains-là restent des terrains gérés par l’état, continuent d’être gérés par l’état bien évidemment et cette ligne en fait partie, et les guichets aussi en font partie. »
 
Marie Meunier Polge vice-présidente chargée des transports en Languedoc Roussillon. Et tout le monde doit se retrouver à nouveau autour de la table le 4 mars prochain.

 
  • France Bleu Gard Lozère journal de 8h du 20 février :
     

2 heures de réunion mais la voie n’est toujours pas libre pour les usagers du train cévenol. Et ce qui bouchonne c’est la réouverture des guichets de Génolhac, la Grand Combe et Villefort. Les usagers de la ligne Nîmes-Clermont Ferrand se mobilisent déjà depuis des semaines. Hier, ils ont donc pu en discuter autour de la table avec la SNCF et le sous-préfet d’Alès mais le feu n’est toujours pas vert. La SNCF ne semble pas vraiment motivée pour l’instant. Le directeur territorial de la compagnie ferroviaire Yves Choukroun, parle pourtant d’avancées.
 
« Alors la volonté c’est de pouvoir construire, construire avec l’ensemble donc des parties, de pouvoir donc des pistes pour permettre à ce que chacun puisse accéder bien entendu à l’achat de titres de transport. »
 
Ça veut dire quoi ? Une réouverture des guichets ?
 
« Ça veut donc dire que plusieurs pistes ont été évoquées. Il m’est difficile aujourd’hui de vous dire concrètement ce qui va être fait puisqu’il va y avoir une prochaine réunion de travail qui aura lieu le 4 mars. Sur la ligne, des investissements sont réalisés notamment dans le cadre du contrat de plan Etat-Région mais également aussi des investissements en termes de maintenance sont réalisés. Et là, la il y a des signes positifs qui nous permettent donc de dire que la ligne et son avenir ne sont pas du tout en cause puisque l’ensemble des investissements qui met en évidence que la volonté de faire circuler des trains sur cette ligne n’est pas du tout d’actualité. Alors en termes de remises en cause, bien entendu. [NDLR : ????] »
 
Yves Choukroun, le directeur territorial de la SNCF. Prochaine table ronde, c’est le 4 mars.

 
  • Midi Libre du 20 février :