Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > Actualités > Inquiétude de Michel Vauzelle sur le service SNCF en PACA : l’enfumage de (...)

Inquiétude de Michel Vauzelle sur le service SNCF en PACA : l’enfumage de Pépy

mardi 10 décembre 2013, par MG

Après la grogne de René Souchon, c’est au tour du président de la région Provence Alpes Côte d’Azur de s’interroger dans une lettre adressée le 23 septembre dernier au président de la SNCF sur les nombreux dysfonctionnements qui affectent le service des trains régionaux ’qui pénalisent fortement le quotidien des usagers du TER et affectent, malgré tous nos efforts, le développement du transport ferroviaire régional’. La région avait pourtant conclu un protocole de redressement de la qualité des services en 2011 avec la société dite ferroviaire qui lui donne le droit de la pénaliser financièrement. On comprend alors la promptitude à lui répondre... Deux mois.
 
Mais qu’attendre de Guillaume Pépy ? Avec sa réponse on atteint le summum de l’enfumage : Je prends les mesures nécessaires dit-il et ’ Cette politique de travaux réalisée avec l’appui des collectivités locales nécessite aujourd’hui des limitations de vitesse et des réductions de capacités sur certaines lignes qui ont un impact sur les trajets de nos clients. Le bénéfice pour ces derniers sera à la hauteur des travaux engagés’. N’y croyez pas usagers de PACA ! Nous en faisons la triste expérience puisque les 4 ans de travaux dans les gorges de l’Allier viennent de se terminer et que la SNCF et RFF refusent de rétablir les vitesses initiales.
 
L’article publié sur le site du conseil régional est fort intéressant à lire et démontre la difficulté d’agir dans le domaine des transports pour l’élu d’un pays en proie à une technocratie que nous appellerons ferroviaire et sans la volonté réelle de changement d’un gouvernement adepte lui aussi de la langue de bois.
 
Le président d’Auvergne lui, a compris : il est allé plaider ce jour 10 décembre la cause des transports de sa région à l’Elysée, chez Hollande, comprenant bien que sans décision politique claire et courageuse, on ne s’en sortira pas... Notre collectif lui a demandé dans un tweet de ne pas oublier non plus le brinquebalant train Cévenol.