Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > L’aller Alleyras - Marseille à 22,20e ou Alleyras Perpignan à 4,50e en train (...)

L’aller Alleyras - Marseille à 22,20e ou Alleyras Perpignan à 4,50e en train possible ? Peut-être ou pas et à certaines conditions [MAJ]

jeudi 8 janvier 2015, par La rédaction

[Mise à jour du 7 janvier]
 
En fait nous pûmes enfin ce mercredi accéder correctement au site traina1euro.fr et voici ce qu’il en ressort (boing) :
 

  • Les possibilités de billets sur le trajet Marseille Alleyras : . marseille avignon 0910/1018 prix 21,40e . avignon nîmes 1138/1210 prix 1e . nîmes labastide 1218/1402 prix 1e . labastide alleyras 1902/2019 prix 10,40e   Coût total du trajet 33,80 euros alors qu’on peut l’avoir à 32,30e en Intercités+ter directement ! Donc aucun intérêt.  
  • Les possibilités sur le trajet Cerbère Langogne :   . cerbère nîmes 0936/1247 coût 1e . nîmes la bastide 1811/2008 coût 1e . la bastide langogne 2013/2038 coût 4,4e
    —  Coût total du trajet 5,4e. C’est très intéressant. Donc profitez et abusez.   Par contre Langogne ne semble pas encore concerné par la tarification à un euro.  

[Article du 5 janvier]
 
La région LR met en marche aujourd’hui à minuit ses tarifs à un euro sur toutes les lignes TER quelque soit le trajet. Il faut en profiter même si c’est à certaines conditions bien contraignantes, voir plus bas. Voilà ce qu’il est possible d’obtenir désormais en s’y préparant :
 

  • Un billet Alleyras Marseille à 22,20e au lieu de 48,40e prix normal en TER Alleyras Chapeauroux 3,50e Chapeauroux - Beaucaire 1e Beaucaire - Marseille 17,80e  
  • Un billet Alleyras Perpignan à 4,50 e au lieu de 52,50e prix normal en TER Alleyras Chapeauroux 3,50e Chapeauroux - Perpignan 1e = 4,50e

 

Les contraintes :
 

  • Acheter son billet uniquement sur Internet et uniquement via le site traina1euro.fr un site obligatoire.
  • Ne pas voyager aux heures de pointe car aucun billet à un euro ne sera disponible à ces heures.
  • Se dépêcher car il y a des quotas par ligne.
  • Seulement 5% des billets TER LR sont concernés !  

Voici ce que cela donne sur une recherche Nîmes Chapeauroux. Sympa non ? :
 

 
Voici ce que cela donne sur une recherche Nîmes Langogne. Edifiant non ? :
 

 

La carte du réseau du train à un euro :
 

 

L’avis des usagers LR dans les médias régionaux :

  • Sur France Bleu Gard Lozère lundi 5 janvier à 7 heures (script) :  
    Si vous avez l’habitude d’emprunter les trains en Languedoc Roussillon, à partir d’aujourd’hui votre billet ne pourrait vous coûter qu’un euro. Un petit euro seulement pour relier 2 villes, Nîmes-Montpellier. Ça marche aussi pour Nîmes-Perpignan ou encore Narbonne-Carcassonne. Le dispositif testé pendant quelque temps est donc généralisé à partir d’aujourd’hui mais, car il y a un mais, sous conditions. Cela ne concerne que les billets achetés sur internet, dans la limite des places disponibles dans les TER. A peine 5% du total des voyageurs qui empruntent le réseau régional chaque jours d’après l’association des usagers des TER dans le Gard, son vice-président Denis Fesquet n’est donc pas vraiment emballé.   « L’idée, sur le fond, est très bonne. C’est son application qui n’est pas franchement satisfaisante. Ça concerne tellement peu de places aujourd’hui que, bon, ça reste certainement pour la région un vecteur de communication important mais à part ça, c’est vrai que ça se réduit à peu de chose. Ça va être un petit peu la roulette russe c’est-à-dire que déjà faudra savoir si on est dans un train concerné par cette billétique, s’il reste des places à ce tarif-là et puis faut voir surtout être équipé puisqu’il faudra quand même aller faire la recherche d’une part sur internet et s’imprimer soi-même son titre de transport par les mêmes moyens. Il aurait fallu peut-être que la parole initiale soit respectée c’est-à-dire que tout le réseau soit concerné, tous les trains… enfin voilà quoi, que ce soit un passage intégral à 1 euro. Bon manifestement, ça posait sûrement des problèmes. Si on prétend faire une politique de service public ferroviaire attractif, on le fait ou on le fait pas. Enfin là, c’est vrai qu’on est un peu au milieu du guet, ça ressemble plus à grand-chose. »   Le vice-président de l’association des usagers des TER dans le Gard, Denis Fesquet. Et les billets sont en vente donc sur internet, sur le site trainauneuro, tout attaché, .fr.

     

  • Sur France Bleu Roussillon lundi 5 janvier à 7 heures (script) :  
    Promesse tenue, le train à 1€ est généralisé dans toute la région à partir de ce matin.   Oui, c’est en quelques sortes l’héritage laissé par les deux derniers présidents de région aujourd’hui décédés, Georges Frêche et le catalan Christian Bourquin qui avait déjà mis en place le bus à 1€ dans les Pyrénées Orientales, dès aujourd’hui donc vous allez pouvoir voyager jusqu’à Nîmes, Montpellier, Carcassonne, Narbonne, pour seulement 1€ en Ter, mais attention, il y a quand même des conditions pour bénéficier de ce tarif :   Imaginons que vous habitiez Perpignan et que vous comptiez profiter du train à 1€ pour vous rendre à Montpellier par exemple, ne vous précipitez pas tout de suite à la gare. Première étape c’est chez vous, allumez votre ordinateur puisque les billets à 1€ ne sont en vente que sur internet. Une fois le billet acheté il vous faudra l’imprimer ou l’envoyer sur votre smartphone. Ensuite faites attention à bien choisir votre train, l’offre n’est valable que sur les TER Languedoc Roussillon et le nombre de tickets mis en vente pour chaque trajet est imité, il y en aura peu sur les trajets en heure de pointe, donc voyager à 1€ c’est voyager pendant les heures creuses. Enfin une fois le billet acheté interdiction de changer d’avis, il n’est valable que sur le trajet choisi. Plusieurs conditions donc mais si vous les remplissez l’économie peut être importante : pour un aller-retour entre Montpellier et Perpignan ce sont entre 40 et 50 € qui peuvent ainsi être économisées.   C’est une mesure qui évidemment a un coût, la région Languedoc Roussillon va verser 3,5 millions d’euros à la SNCF pour compenser le manque à gagner.

     

  • Sur France Bleu Hérault lundi 5 janvier à 7 heures (script) :  
    Aux douze coups de minuit ce soir petite révolution pour les usagers du TER.   Car toutes les lignes régionales seront accessibles à partir de un euro. Dispositif testé depuis juillet 2011 entre Nîmes et le Grau du Roi puis étendu à 4 autres lignes. Il a permis de tripler la fréquentation. Le conseil régional étend comme promis la mesure à l’ensemble du réseau donc mais sous conditions : il faudra acheter par Internet avec des quotas, un par jour, et selon les heures. En clair vous aurez du mal à trouver le billet à un euro pendant les heures de pointe. Pour vous l’intérêt c’est le petit prix, pour la SNCF c’est d’attirer de nouveaux clients. Alain Levern le directeur général de la SNCF région et Intercités.   « Depuis une douzaine d’années le nombre de voyageurs a considérablement augmenté. Aujourd’hui au moment où je vous parle en région Languedoc Roussillon il y a plus de 23 000 voyageurs qui chaque jour prenne le train. L’idée c’est d’en augmenter le nombre tout simplement parce que ça coûte évidemment très peu cher. Quand on regarde le prix d’un abonnement ou d’un voyage à un euro, comme on dit il y a pas photo avec la voiture. En même temps c’est aussi une question environnementale, hein on voit bien qu’on a dans cette région un taux d’agglomérations qui sont saturées, et puis le troisième élément c’est la notion de stress, on est complètement en sécurité, on voyage dans de très bonnes... conditions en train et donc voilà. Moi j’invite tous les habitants de cette région à... faire comme moi quand je suis en Languedoc Roussillon, d’utiliser au maximum le TER. »

     

  • Sur France Bleu Gard Lozère lundi 5 janvier à 8 heures (script) :  
    Si vous avez l’habitude d’emprunter le TER en Languedoc Roussillon, petite révolution depuis ce matin surtout pour votre porte-monnaie. Pour relier 2 villes dans la région, par exemple Nîmes-Montpellier ou encore Nîmes-Perpignan, le billet ne pourrait vous coûter que 1 euro. Pourrait, au conditionnel donc car il y a tout de même quelques conditions.   Oui et d’abord le train à 1 euro ne concerne que le réseau régional. Ensuite, il faut qu’il reste des places libres c’est-à-dire que le TER ne soit pas déjà rempli en amont par les abonnés. Enfin, ce tarif s’applique uniquement aux billets réservés sur internet. Si vous les achetez en gare, vous continuerez à payer le prix habituel. Alors, au-delà de l’effet d’annonce il y a donc de réelles contraintes qui font que le nombre de places à 1 euro ne représentera qu’une très petite partie du trafic, moins de 1.500 billets par jour selon les associations d’usagers soit à peine 5% des 23.000 voyageurs qui empruntent quotidiennement le réseau régional. Cela dit, une fois contourné tous ces obstacles, la différence pour le porte-monnaie est plutôt conséquente. Prenons par exemple un trajet Nîmes-Perpignan, un billet normal c’est en moyenne 32 euros. Pour une famille de 4 personnes sans réduction particulière, cela fait un total de presque 130 euros. Avec le train à 1 euro, le calcul est simple, cela fait en gros une économie de 125 euros. Dommage simplement que cela ne s’applique pas à tous et tout le temps.   Et les billets sont vendus sur le site trainauneuro, tout attaché, .fr.

     

  • Sur France Bleu Roussillon lundi 5 janvier à 8 heures (script) :  
    Il y avait le bus à 1€ voici maintenant le train à 1€.   La région Languedoc Roussillon est donc la première de France à lancer ce matin ce dispositif, des billets de TER à seulement 1€ pour voyager dans toute la région, ça veut dire que pour le prix d’un litre de gas-oil à peu près vous allez pouvoir voyager jusqu’à Nîmes, Carcassonne ou Montpellier, mais attention ça ne concerne pas forcement tous les trains ni tous les horaires, il y a des conditions.   Tout d’abord le train à 1€ ne concerne que le réseau régional, ensuite il faut qu’il reste des places libres, c’est à dire que le TER ne soit pas rempli en amont par les abonnés, enfin ce tarif s’applique uniquement sur les billets achetés sur internet, si vous les achetez en gare vous continuerez à payer le prix habituel. Alors au delà de l’effet d’annonce il y a donc de réelles contraintes ce qui fait que le nombre de billets à 1€ ne représentera qu’une très petite partie du trafic, moins de 1500 billets par jour selon les associations d’usagers, soit à peine 5% des 23 000 voyageurs qui empruntent quotidiennement le réseau régional. Cela dit une fois contournés ces obstacles la différence pour le porte monnaie est plutôt conséquente, prenons par exemple un trajet Nîmes Perpignan, un billet normal c’est en moyenne 32€, pour une famille de quatre personnes sans réduction particulière ça fait un total de presque 130€, avec le train à 1€ le calcul est simple, cela fait en gros une économie de 125€, dommage simplement que ça ne s’applique pas à tous et tout le temps.   Voila donc pour ce dispositif qui entre donc en vigueur ce matin, qui est le fruit d’un partenariat entre la région et la SNCF, pour la région l’objectif c’est avant tout d’œuvrer en faveur du pouvoir d’achat et pour la SNCF c’est de remplir d’avantage les trains, surtout en heures creuses, Alain Levern est le directeur chargé des TER à la SNCF :   « Depuis une dizaine d’années le nombre de voyageurs a considérablement augmenté, aujourd’hui au moment où on parle en région Languedoc Roussillon il y a plus de 23 000 voyageurs qui chaque jour prennent le train, l’idée c’est d’en augmenter le nombre tout simplement parce que ça coûte très peu cher, quand on regarde le prix d’un abonnement ou d’un voyage à 1€ comme on dit il y a pas photo avec la voiture, en même temps c’est aussi une question environnementale, on voit bien que on a autours dans cette région un certain nombre d’agglomérations qui sont saturées, et puis le troisième élément c’est la notion de stress on est complètement en sécurité, on voyage dans de très bonnes heu conditions en train et donc voilà moi j’invite tous les habitants de cette région à faire comme moi quand je suis en Languedoc Roussillon d’utiliser au maximum le TER. »   Une dernière précision pour les habitués de la ligne entre Villefranche de Conflent et Perpignan où le train à 1€ est déjà expérimenté depuis plusieurs mois, contrairement aux autres lignes on va pouvoir continuer d’acheter les billets aux guichets et aux bornes et pas seulement sur internet.

     

  • Sur France Bleu Hérault lundi 5 janvier à 8 heures (script) :  
    Voyager en train d’un bout à l’autre de la région pour un euro seulement.   C’est possible... c’était possible jusqu’alors sur quelques lignes, Nîmes le Grau du Roi par exemple, et bien à partir de ce soir minuit toutes les lignes régionales seront accessibles à partir d’un euro. L’expérience a été lancée en juillet 2011, elle a été étendue ensuite à 4 autres lignes. Elle a permis de tripler la fréquentation. De 200 000 à 700 000 voyageurs par an. Le conseil régional étend donc comme promis la mesure à l’ensemble du réseau mais sous conditions. Explications.   Aujourd’hui un trajet Montpellier Perpignan c’est 23 euros. À partir de demain il vous en coûtera le prix d’une baguette, un euro seulement si vous respectez quelques conditions tout de même. Le billet devra être réservé sur Internet et il y aura des quotas de billets à un euro suivant la fréquentation des trains. En clair aux heures de pointe priorité sera donnée aux abonnés, en revanche aux périodes creuses et le week-end le quota de places à un euro sera plus important. En moyenne 23 000 voyageurs empruntent chaque jour les TER du Languedoc Roussillon. La SNCF estime qu’entre 2 et 4000 billets à un euro seront proposés. Ce dispositif unique en France devrait coûter 3,5 millions d’euros par an à la région. Il sera étendu aux abonnés à partir de septembre. Ils pourront alors circuler non plus sur une seule ligne mais sur l’ensemble du réseau régional.   Cette mesure en tous cas arrive alors que Ségolène Royal s’élève contre les tarifs de la SNCF. La ministre de l’environnement critique la hausse récente du prix des billets de 2,6 %. Un très mauvais signal selon elle, envoyé aux français. Elle ajoute que la SNCF doit rester un outil de transport de masse.

     

Tensions entre la région LR et la SNCF
 

  • Témoin ce reportage de F3 Languedoc Roussillon du lundi 5 janvier à 19h00 (script) :  

C’est une première en France et une bonne nouvelle si vous prenez le train dans la région : des places sur les TER à un euro. Et à une condition réserver sur Internet et attention aussi ça ne concerne qu’une petite partie des places. Vous allez tout comprendre.
 
C’est la bonne résolution de la rentrée. Depuis ce matin il est possible d’acheter son billet de TER à un euro. Une opération financée par la région : 3,5 millions d’euros par an. La collectivité espère ainsi doper la fréquentation des trains express régionaux. Une première en France. Testé depuis 2011 sur 5 lignes régionales et sur ces lignes la fréquentation a été multipliée par 3. La mesure vise notamment à séduire les voyageurs rebutés par les tarifs de la SNCF.
 
« Je viens de Perpignan à Montpellier. Ça coûte 20 euros. C’est beaucoup plus cher qu’en République Tchèque. Je trouve que c’est cher. »
 
« Les tarifs ont augmenté récemment. C’est un peu dommage parce qu’on en a besoin. On n’a pas le choix quand on n’a pas de véhicule. »
 
« Ce sera en fonction de certains horaires, donc pour les gens qui prennent le train à 8 heures, entre 8 heures et 7 heures, ce sera pas applicable. Donc ils resteront avec leur abonnement traditionnel. »
 
Parce qu’en effet le TER à un euro ne concerne en réalité que 5 % des places. Des billets vendus exclusivement sur un site Internet spécifique, faute d’accord avec la SNCF.
 
Philippe Charlot, Directeur régional de la SNCF :
« La SNCF a fait un certain nombre de propositions financières et techniques qui n’ont pas été... acceptées par la région. Donc elle a mis en place son propre système, donc pour les modalités techniques je vous renvoie aux services de la région. »
 
Autre bémol le nombre de places sera variable selon les trains : il y en aura beaucoup moins aux heures pleines qu’aux heures creuses. L’objectif étant de mieux remplir les TER. Les voyageurs devraient tout de même apprécier l’opération même si elle réclame d’être élargie.
 
Damien Alary, président Région Languedoc Roussillon :
« On va faire en sorte de généraliser, je le dis, dans l’année également, l’abonnement, on a 13 000 voyageurs quotidiens qui effectivement prennent ces trains avec un abonnement, avoir un abonnement aussi avec une carte qui sera du même tarif. »
 
Le TER à un euro représente 1300 places par jour. Mais victime de son succès le site qui vend les billets a été inaccessible toute la journée.