Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > L’Aubrac, un train en voie de disparition

L’Aubrac, un train en voie de disparition

dimanche 27 mars 2016, par MG

Interview hier de Jean Ghédira directeur des trains Intercités SNCF par Emmanuel Moreau le chef de la rédaction de France Bleu Pays d’Auvergne.
 
La SNCF qui n’a jamais eu de plan de revitalisation de cette ligne, qui fait tout depuis des décennies pour rendre le Béziers Neussargues inintéressant. Et une fois de plus on remet sur le tapis le tronçon Saint-Chély d’Apcher Neussargues. Pourquoi ? Parce que la région Auvergne n’a jamais voulu y investir, le faisant sur la ligne du Cévenol jusqu’à Nîmes, et se concentrant sur la ligne Clermont Aurillac, pas celle vers Béziers, une attitude confortée aussi par la région Languedoc Roussillon qui elle ne voit que son intérêt : une liaison entre St Chély et le sud. Côté Midi Pyrénées c’est le tronçon Millau Séverac le Château Rodez qui intéresse et qui fonctionne bien. Conséquence de tout ceci : abandon du tronçon aux trains nationaux TET Intercités.
 
Le problème est le même que pour les gorges du Haut Allier entre Langeac et Langogne. Sauf qu’ici il y a eu des actions et des volontés politiques, avec la création du train touristique et de l’association de défense de la ligne du train Cévenol. Rien de tel à l’horizon entre Saint-Chély et Neussargues. Et, vient-on de me souffler, pour des raisons de désintérêt total de la part des élus de Saint-Flour pour la ligne. Apparemment si aucun train de circule plus bientôt sur le viaduc du Garabit, c’est vers eux qu’il faudra orienter nos regards.
 
L’interview du directeur Intercités sur cette page de France Bleu.