Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > La gare Paris Bercy rebaptisée Paris Auvergne

La gare Paris Bercy rebaptisée Paris Auvergne

mardi 29 mars 2016, par MG

La Montagne nous apprend que notre grand président de région L. W. a obtenu de Guillaume Pipo le rebaptême de la gare parisienne de Bercy en "Paris Auvergne".
 
Joli coup Lolo ! Gageons que ce changement opportun augure de liaisons plus régulières / confortables / fréquentes par les Intercités TET arrivant de Clermont-Ferrand. On se souvient que leurs terminus avaient tous été relégués par la SNCF dans cette gare de Bercy obligeant les auvergnats à prendre le métro pour leurs correspondances et malgré la puissante bronca de tous les élus arvernes. Mais quand il s’agit de compliquer la vie des usagers on peut compter sur le président de la société dite ferroviaire.
 
Ainsi grâce au nouveau duo Wauquiez Pipo nous pouvons nous attendre à des miracles comme le doublage des fréquences de circulation des TER, une meilleure ponctualité des passages ou un meilleur affichage dans les gares et haltes.
 
L’article de La Montagne : La gare de Bercy pourrait être rebaptisée gare d’Auvergne
 
Réactions éblouies par tant de merveillescence :
 
Un lecteur qui veut rester anonyme nous confie (de ce que vous voulez) :
 
« Hier dans la journée, Lyon-mag faisait état d’un démenti de la SNCF, qui disait tout ignorer d’un projet de changement de dénomination de Paris-Bercy.
 
C’est désespérant : on veut faire le buzz autour d’un non-problème (des fois qu’il n’y en aurait pas de plus sérieux) et tout de suite, ça vire à la pétaudière – en lyonnais dans le texte.
 
Je trouve pour ma part que ce projet de “gare d’Auvergne” discrimine gravement les valeureuses populations du Puy et de Montluçon, qui devront continuer de fréquenter, respectivement, la gare de Lyon et la gare d’Austerlitz, grouillant de costards-cravates qui ne sentent même pas bon la vache, alors qu’ils aimeraient tant pouvoir jouir, comme les Puydômois nantis du rail, du caractère identitaire de la nouvelle ferro-ambassade du Bougnatistan.
 
Pour qu’eux aussi se sentent bien cocoonés, il conviendrait de leur proposer, autant en gare de Lyon qu’à Austerlitz, un espace d’accueil que nous appellerons “secteur plouc”.
 
Et, très bientôt, ils trouveront de jolies hôtesses-pastourelles à Firminy et à Vierzon pour les guider vers les cars qui assureront dans de bien meilleures conditions les parcours terminaux... »