Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > La SNCF a dialogué avec les usagers de Rhône Alpes, trés peu avec ceux (...)

La SNCF a dialogué avec les usagers de Rhône Alpes, trés peu avec ceux d’Auvergne, des fois que...

samedi 13 juillet 2019, par La rédaction

Une nouvelle preuve du désintérêt du massif central et du territoire auvergnat par la société dite ferroviaire : se sont tenues, et terminées ce 11 juillet, 12 réunions de concertation avec les voyageurs commencées ce début d’année. Pour le schéma des transports "pour le noeud ferroviaire lyonnais" en... 2040. Vous avez été au courant vous d’une telle réunion ? Pas nous.
 
Partout ? Non, juste le minimum en ex Auvergne
 

 
Une seule en Auvergne, la dernière, à Clermont-Ferrand pour aborder... non pas les sujets qui fâchent, fermetures des lignes etc., non, les "liaisons entre métropoles régionales" sous-entendu entre Clermont et Lyon.
 
Et le noeud ferroviaire de Clermont-Ferrand ?
 
Quid, que s’est-il dit de l’axe Clermont Bordeaux ?
 
Quid, que s’est-il dit de l’axe Clermont Béziers Barcelona ?
 
Quid, que s’est-il dit de l’axe Clermont Nîmes Marseille ?
 
Quid, que s’est-il dit de l’axe Clermont St-Etienne ?
 
Quid, que s’est-il dit de l’axe Clermont Aurillac Toulouse ?
 
Quid de Moulins ? et des autres préfectures départementales ? Aurillac
 
Les usagers de Rhône Alpes ont été interrogés sur leur ressenti et ont répondu qu’avant de voir et d’envisager 2040 il faudrait que le service proposé par la SNCF actuellement soit déjà à la hauteur. Pan sur le bec.
 
On nous dit que "la SNCF, à partir de ce travail, aura jusqu’au 11 décembre 2019 pour rendre sa copie et le programme de travaux finalement retenu." Gageons que le programme déjà retenu sera strictement conforme aux projets que SNCF Réseau a préparé depuis des lustres pour la grande région. Car on le sait le développement du territoire n’est plus l’objectif de cette société des transports, ça se saurait et ça se constaterait. Désormais elle essaie, seulement et difficilement, de répondre à la loi du marché.
 
On veut lire l’article de France Bleu ici : Après trois mois de débat, dernière réunion jeudi soir autour du nœud ferroviaire Lyonnais

info portfolio

1 Message

  • "Une nouvelle preuve du désintérêt du massif central et du territoire auvergnat par la société dite ferroviaire "...
    Et cela vous étonne ?
    Cette union contre-nature de l’Auvergne avec Rhône-Alpes ne pouvait que réduire l’Auvergne aux taches ancillaires, c’était joué d’avance.
    Cette union nous a été imposée sans la moindre consultation citoyenne par le jacobinisme parisien.
    Seul le département du Cantal avait manifesté des velléité de faire sécession d’avec l’ancienne région pour rejoindre la région Occitanie, mais cela a fait "pschitt".
    L’antenne locale de la FNAUT (l’AUTA) a servilement fait allégeance au nouveau maître.
    Du point de vue ferroviaire, l’Auvergne qui est une partie du Massif-Central, avait tout intérêt à s’allier avec le Limousin, ou avec l’Occitanie.
    À la limite, pourquoi ne pas rêver d’une Région Massif-Central ?
    Mais les choses ont été faites, et il sera difficile de revenir en arrière, sauf à provoquer un RIC.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article