Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Les trains de nuit : une alternative bien moins coûteuse que le (...)

Les trains de nuit : une alternative bien moins coûteuse que le TGV

mercredi 22 mars 2017, par La rédaction

L’an dernier, afin de supprimer le maximum de trains de nuit Alain Vidalies exposait tous les prétextes imaginables. Le collectif Oui au train de nuit prouve par A + B que ces suppressions n’ont pas été motivées par des soucis économiques : les trains de nuit sont plus rentables que les TGV et les TER, ils circulent tous complets. Et ils sont plus écologiques ! Les rames à l’étranger peuvent comporter 18 wagons, 1000 places, ce que la SNCF refuse de faire. Il s’agit là encore comme sur d’autres thèmes d’une volonté du prestataire de s’auto saborder, on n’a pas encore compris pourquoi.
 
La Cour des comptes elle-même le constate : les trains Intercités, dit-elle, « peuvent devenir une alternative financièrement intéressante au TGV pour une clientèle plus sensible au prix qu’à la vitesse ».
 
On peut lire cet article parfaitement étayé du webzine Basta "Les trains de nuit : une alternative bien moins coûteuse que le TGV" qui éclaire et en fait un résumé clair.
 
Frôlant notre massif central un train de nuit est néanmoins maintenu après l’intervention des usagers, des élus et de la région Occitanie : le La Tour de Carol - Rodez - Paris.
 
Un article de Libération en décembre 2016 faisait aussi le point sur ces trains : Suppression des trains de nuit : les usagers ne lâchent rien.
 

Répondre à cet article