Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Ligne du train Cévenol : les 10,3 millions de la région Auvergne Rhône Alpes (...)

Ligne du train Cévenol : les 10,3 millions de la région Auvergne Rhône Alpes sont votés

mercredi 23 octobre 2019, par La rédaction

Suite aux annonces lors du colloque d’Alleyras voici le détail des travaux pour la période 2020 - 2023 sur la ligne Clermont-Ferrand Nîmes et la portion Saint-Georges d’Aurac Langogne :
 
La Région a voté le 18 octobre des études et des travaux pour la survie
de la ligne des Cévennes et Saint-Georges-d’Aurac et Langogne.

 
Le diagnostic réalisé depuis 2016 par SNCF Réseau sur cette ligne a
montré un état critique de l’infrastructure avec un risque de suspension
d’exploitation dès 2017. Cette ligne a donc été inscrite au Plan de
sauvetage et des travaux d’urgence à hauteur de 3 M€, dont 60% Région,
ont été réalisés en 2017. Mais depuis, plusieurs autres opérations ont
dû être annulées faute de financement de la part de l’État, et ce malgré
plusieurs délibérations successives de la Région, avec proposition d’une
avance de la part financière de l’État.
 
Aujourd’hui, des travaux sont indispensables pour garantir le maintien
des circulations au-delà de 2020. Il est donc proposé de valider une
nouvelle campagne de travaux de survie sur la ligne à mener par SNCF
Réseau entre 2020 et 2023 (à l’occasion de coupures de lignes d’environ
3 mois chaque année).
 
Le montant de l’opération est estimé à 10 322 000 €. Le financement
serait pris en charge intégralement par la Région. En effet, malgré une
demande de co-financement formulée par la Région par courrier du 8 août
2019, SNCF Réseau n’accepte plus de financer les opérations dites « de
survie » sur les petites lignes, considérant qu’elles n’engendrent
aucune économie de maintenance. L’État restreint quant à lui son champ
d’intervention à certaines lignes jugées prioritaires (périurbain ou
interurbain « à enjeu »).
 
Les travaux concernent notamment :
- la sauvegarde du plancher de la voie courante (remplacement de rail et
traverses),
- le confortement de tunnels et ouvrages en terre,
- la reprise de maçonnerie de plusieurs ponts-routes,
- le remplacement de câbles de signalisation.
 
A noter qu’en parallèle, une étude préliminaire de l’ensemble de la
ligne vient d’être lancée de manière partenariale avec la Région
Occitanie, l’État et SNCF Réseau (1,1 M€ dont 23 % Région Auvergne
Rhône-Alpes) afin de préfigurer plus finement l’avenir de la ligne et
les investissements correspondants à partir de 2023.
 
Côté Occitanie, le montant consacré à la ligne des Cévennes a été abondé
à l’occasion d’un avenant de révision du CPER signé début 2017 : le
montant fléché sur la régénération de la section Alès -– Langogne a
ainsi été porté à 43 M€ (au lieu des 23 M€ initiaux) et des travaux sont
programmés.
 
L’état de certaines lignes évolue plus ou moins rapidement et l’urgence
de certaines situations induit la mise en œuvre de mesures à court
terme. C’est notamment le cas de la ligne des Cévennes, pour sa section
située entre Saint-Georges-d’’Aurac (Pk 512,962) et Langogne (limite de
Région AuRA avec OCCITANIE, pk 578,800), pour laquelle des travaux sont
nécessaires de 2019 à 2021, et pour lesquels SNCF Réseau a proposé
plusieurs conventions de financement depuis 2017.
Le financement de ces opérations n’ayant pu aboutir, l’état de
l’infrastructure a continué à se détériorer. Une expertise réalisée en
mai et juin 2019 a confirmé les risques de suspension d’exploitation.
Cette nouvelle opération, objet de la présente convention, a donc pour
objectif de proposer des travaux urgents dès 2020 et jusqu’en 2023 (avec
les études à démarrer dès 2019) pour éviter un risque de nouvelles LPV
dès le Service Annuel 2020, et un risque de suspension d’exploitation au
Service Annuel 2023.
 
L’ensemble des études et des travaux a pour objectif d’éviter
l’apparition de nouvelles Limitations Permanentes de Vitesses très
restrictives, pouvant apparaître potentiellement dès le service annuel
2020, et très certainement au service annuel 2022, ainsi qu’un risque de
suspension d’exploitation au Service annuel 2023, sur la ligne 790000
sur la section comprise entre St Georges d’Aurac (Pk 512,962) à Langogne
(limite de Région AuRA avec OCCITANIE, pk 578,800).

 
La zone concernée par la présente convention est classée en UIC 8 AV.
 
L’objectif fonctionnel est d’éviter l’apparition de nouvelles
Limitations Permanentes de Vitesses très restrictives, pouvant
apparaître potentiellement dès le service annuel 2020, et très
certainement au service annuel 2022, ainsi qu’un risque de suspension
d’exploitation au Service annuel 2023 sur la section comprise entre St
Georges d’Aurac (Pk 512,962) à Langogne (limite de Région AuRA avec
OCCITANIE, pk 578,800).

 
Il s’agit d’un programme à minima, il devrait permettre d’attendre des
travaux plus conséquents d’une opération qui pourrait se réaliser à
l’horizon 2025/2027.

 
Description et objectif des études
 
Le programme intègre la réalisation d’études de niveau Avant-Projet
(AVP), pour les objets suivants :
a. Le tunnel de Ribains
b. Le Grillage Plaqué Ancré du Versant de la Garde.
 
Ainsi qu’une étude trajectographique sur neufs ouvrages en terre identifiés.
Les études permettront de définir :
- La consistance du programme technique de réalisation
- Le calendrier détaillé de réalisation des travaux.
 
/Nota : les travaux sur les neufs ouvrages en terre, seront à envisager
pour une prolongation de l’exploitation au-delà de 2023./
 
Programme prévisionnel des Travaux
 
La présente convention porte sur la réalisation des travaux définis à ce
paragraphe.
 
Le programme des travaux est proposé suite :
- aux quatre expertises voie réalisées entre 2016 et 2019, qui
permettent de couvrir la totalité de la section de ligne entre
Saint-Georges-d’Aurac et Langogne
- à l’expertise de la signalisation ferroviaire, réalisée en 2018
- à l’expertise des tunnels de Crest et Ribains, réalisée en Juin 2019.
 
Métier VOIE
 
St-Georges - Langeac
- Expertise de 2019 problème de rail obsolète S52 pouvant conduire à une
LPV 70 km/h complémentaire si pas de remplacement avant le SA2022
- Remplacement de rail S 52 des zones les plus urgentes
- L’éradication du rail S52 restant devra être envisagé au-delà 2023
- Nécessité d’intervention pour l’épuration localisée de 3 zones ; soit
une longueur d’environ 100ml
- Cette section devra faire l’objet d’un relevage ou d’un remplacement
de ballast au-delà de 2023
 
Langeac – au Pk 524
- Expertise 2018 => une courbe à traiter en remplacement de rail pour
éviter la mise en place d’une LPV 60km/h Monistrol - Chapeauroux
- Expertise de 2016 => remplacement de traverses dans des zones ciblées,
dès 2020 et jusqu’en 2022
- La LPV 40 actuellement en place restera en place après ces
interventions Chapeauroux - Langogne
- Traitement du système de drainage et épuration de ballast terreux
constaté pour éviter d’engendrer des zones boueuses.
 
Métier Ouvrages d’art et Ouvrages en terre
 
Le patrimoine de cette ligne est très riche. Les « Ouvrages » concernant
la section traitée sont :
- 170 Ouvrages en terre (OT) dont 145 sensibles (OTS)
- 49 Tunnels
- 460 Murs et perrés
- 105 Ponts Rails (PRA) y compris viaducs
- 18 Ponts Route (PRO)
- 207 Petits Ouvrage Sous Voie (POSV).
 
Les interventions à traiter en urgence sont les suivantes :
 
Tunnel de RIBAINS (Ouvrage en Surveillance Renforcée)
- Mise en place de mesures conservatoires
- Risque de LPV à 10km/h
- Risque de chute de maçonnerie
 
Travaux à réaliser : consolidation par béton projeté
 
Tunnel de CREST
- Deux nouvelles tranches de travaux sont à réaliser
- Les Travaux consistent à traiter des zones non revêtues par du béton
projeté.
 
Le programme d’opération prend en compte les deux tranches de travaux à
réaliser dans la même période de travaux.
 
Versant de la GARDE
 Protection par Grillage Plaqué Ancré (GPA)
 La période qui pourrait être envisagée pour la réalisation est 2021/2022.
 
 Quatre Ponts routes_doivent être traités avec renforcement contre-voûte
et reprise de maçonnerie
 
Ces 4 ouvrages nécessitent des travaux de confortement urgents.
 
Trois de ces ponts routes sont intégrés dans la convention (ouvrages de
rétablissement) :
 Le pont route du km 498+730 avec renforcement de la structure par une
contre-voûte en béton projeté et réfection de l’étanchéité Cet ouvrage
se situe entre Fontannes et Frugières-le-Pin (en campagne).
 Le pont route du km 504+132 avec renforcement de la structure par une
contre-voûte en béton projeté, reprise des maçonneries et réfection de
l’étanchéité. Cet ouvrage se situe entre Frugières-le-Pin et Paulhaguet
(liaison entre une ferme et un hameau).
 Le pont route du km 511+907 avec la reconstruction des maçonneries
ainsi que de l’aqueduc sous la culée côté droit et réfection de
l’étanchéité. Cet ouvrage se situe entre Paulhaguet et St Georges
d’’Aurac (en campagne).
 
Le pont route suivant est sous la responsabilité de gestion du Conseil
Départemental de la Haute Loire (CD43) :
 Le pont route du km 554+801 avec des travaux de renforcement de la
structure par une contre-voûte en béton projeté, la reprise des
maçonneries et la réfection de l’étanchéité. Cet ouvrage se situe à la
sortie d’’Alleyras à 500m en campagne.
SNCF Réseau engagera très rapidement une démarche auprès du Conseil
Départemental afin que celui-ci conforte l’ouvrage.
La planification des travaux est à envisager sur les mêmes périodes que
ceux traités dans la cadre de la présente convention, soit 2021, 2022 et
2023.
 
Travaux de maçonnerie
- Travaux de rejointoiement et de réparation des maçonneries, traitement
de 1 à 2 murs / an sur 4 ans.
 
Métier Signalisation
 
Les interventions suivantes sont proposées :
 
BMVU
Une expertise du BMVU a été réalisée en 2018.
À l’horizon de 2021 :
- Remise à niveau avec remplacement de connecteurs pour traiter une partie
des incidents (défaut isolement suite aux recherches après expertise).
- Régénération TCC du BMVU de la gare de Langeac.
 
Gare de LANGEAC Changement des 16 câbles Non Marqués (NM)
 
Monistrol Chapeauroux Remplacement câbles
 
Passage à Niveau (PN)
 
La section concernée intègre 7 PN : PN 91, 93, 94, 95, 97 et 99. Trois
PN sont à traiter avant 2023 : Les PN 91, 93 et 95 (PN avec les valeurs
d’isolement les plus faibles). Les travaux sont constitués de
remplacements de câbles.
 
Le calendrier prévisionnel pourra évoluer en fonction des procédures
administratives éventuelles, de même qu’il peut évoluer sur
justification de SNCF Réseau.

 
Les travaux sont prévus de 2020 à 2023, en fermeture de ligne, et
notamment :
- En 2020 : du 23 Mars au 19 Juin
- En 2021 : période de 12 semaines dans l’ombre des plages travaux
posées par Occitanie.
La coupure 2022 sera notamment consacrée aux travaux importants sur les
ouvrages d’’arts.
 
Le viaduc de Vabres

JPEG - 240.8 ko

Répondre à cet article