Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Ligne SNCF Béziers Clermont-Ferrand : une non priorité pour l’armée

Ligne SNCF Béziers Clermont-Ferrand : une non priorité pour l’armée

mardi 8 mars 2016, par MG

Un article certainement un peu trop enflammé nous faisait écrire suite à l’information relayée par Midi Libre que la ligne Béziers Neussargues était presque sauvée.
 
En fait c’est loin d’être le cas d’après France 3 Languedoc Roussillon qui a interrogé aussi la grande muette au delà des voeux pieux des uns et des autres. Sa réponse est claire : ce n’est pas une priorité actuellement.
 
Sans doute un emballement thermique des défenseurs syndicalistes de la ligne depuis 20 ans.
 
Le script du reportage :
 


L’armée au secours de la ligne SNCF Béziers Neussargues. La légion étrangère qui va s’installer en Aveyron va peut-être permettre de sauver cette ligne menacée. Un petit espoir pour les défenseurs du Béziers Neussargues qui se battent depuis plus de 10 ans.
 
Quel avenir pour la ligne Béziers Neussargues ? Après des années de lutte une nouvelle lueur d’espoir pour le comité de défense. L’arrivée de 1200 légionnaires d’ici 2018 sur le Larzac relance en tous cas le débat.
 
Frédéric Laur, délégué CGT SNCF, membre du comité pluraliste de défense de la ligne Béziers Neussargues
« 1200 personnes si on estime une fourchette basse on peut en estimer au moins 500 qui voyageraient les week-end lors de leurs permissions, et c’est quelque chose qui doit s’anticiper puisque bon... ça va créer une affluence sur la ligne, il va falloir revoir la capacité des trains. »
 
Côté voyageurs les arguments pourraient donc peser. Côté fret même chose. Même si le transport des marchandises est interdit depuis 2014 sur cette ligne, question de mise aux normes.
 
Yves Béral, membre du comité pluraliste
« Nous avons toujours dit , nous, en tant que comité pluraliste, que sans fret sur cette ligne elle n’avait pas d’avenir. C’est une bataille que nous menons depuis 20 ans 21 ans. Donc nous il y a pas 30 solutions, il faut que le fret recircule sur cette ligne. »
 
L’arrivée des militaires est donc une carte à jouer pour les militants, et pas seulement, certains politiques se sont déjà emparés du dossier.
 
Arnaud Viala, député de l’Aveyron Les Républicains
« C’est vrai que l’arrivée de la légion sur le Larzac crée un effet d’opportunité sur ce sujet là aussi, dont se saisit les uns et les autres pour faire valoir l’importance de cet élément d’attractivité du territoire. Et donc nous avons saisi à la fois Réseau Ferré de France qui en charge de l’entretien de la ligne et aussi... et aussi le ministre des transports. »
 
Enfin selon les autorités en charge de la légion étrangère joints par téléphone l’utilisation de cette ligne n’est pas une priorité dans l’immédiat.

 
La vidéo ci-dessous :
 

MPEG4 - 5.7 Mo