Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Lignes du train Cévenol et de Lozère : 30 cm de neige, -4°C et la SNCF déclare (...)

Lignes du train Cévenol et de Lozère : 30 cm de neige, -4°C et la SNCF déclare forfait

lundi 4 février 2019, par La rédaction

Une nouvelle fois. Les usagers qui comptaient sur le train qui a toujours pu passer en hiver font grise mine : routes coupées, obligés de décommander des rendez-vous ou de ne plus pouvoir se déplacer au travail.
 
La RN88 à Landos ce matin :

 
Abandons, matériels vétustes, lignes non entretenues, manque de personnel, pertes de savoir-faire, incompétence, la liste des griefs est longue, très longue envers la SNCF.
 
Un petit 20 - 30 cm de neige et c’est ça coupe :
 
- un train qui déraille parce que la voie est non déneigée à Belvezet tout près de Labastide Puylaurent en Lozère,
 

 
Midi libre du 4/2/2019 : Lozère - un train déraille juste avant d’arriver en gare de Belvezet
 
- toutes les circulations de trains annulées ce lundi 4 février, et les usagers avertis seulement à 21 heures la veille sur le site de la SNCF,
 
A 16h30 la veille en avertissement, les usagers de la ligne du Cévenol étaient avertis que les circulations sur la ligne de l’Aubrac étaient interrompues... L’affichage en gare de Langeac ci-dessous :
 

 
Et à 21heures enfin :
 

 
Quelques jours auparavant les agents SNCF, conducteurs et autres, qui twittent beaucoup sur les réseaux, et la presse locale, se réjouissaient de voir la seule machine de déneigement du massif central, qui date du début 1900, entrer en action dans le massif du Lioran. Oui mais ici sur la ligne des Cévennes pas de machine apparemment, ou pas le dimanche, ou pas au bon endroit, ou pas au bon moment.
 

 

 
Lamentable SNCF.

1 Message

  • "30 cm de neige, -4°C et la SNCF déclare forfait"...
    Et dire que du temps de la vapeur, avec la même épaisseur, les locomotives passaient traquillement...
    Même chose plus tard pour les autorails X 2800 !

    À propos de, je vous cite : "la seule machine de déneigement du massif central", je suppose que vous voulez parler du CNS d’Aurillac ?
    Il est entré en service en 1973 !
    C’est le rotatif à vapeur de chez Alco qui est entré en service en 1909, il était affecté au début à Ussel, puis à Aurillac quand la ligne d’Eygurande-Merlines à Bort-les-Orgues a été noyée sous les eaux du barrage.

    Cordialement.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article