Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Manif de Génolhac en soutien aux usagers attaqués par la SNCF

Manif de Génolhac en soutien aux usagers attaqués par la SNCF

mercredi 18 février 2015, par MG

La manifestation "Soyons Charlot" hier mardi matin 17 février à Génolhac a été un succès, témoin ces reportages de la presse régionale :
 

  • sur France Bleu Gard Lozère au journal de 18h du 17.
     
Une centaine de personnes donc ce matin devant la gendarmerie de Génolhac pour protester contre la plainte de la SNCF, une plainte contre Claude Magnien, le président des usagers des services publics des Hauts de Cévennes pour dégradation après un rassemblement pour défendre la ligne Nîmes-Clermont Ferrand. Ludovic Labastrou était avec les manifestants ce matin.
 
« C’est la désertification d’un territoire qui est déjà à l’os avec des gens, des personnes âgées qui ont pas internet, qui peuvent pas se déplacer. Et en plus, je suis profondément choquée qu’on puisse porter plainte pour dégradation du service public. Je me demande qui dégrade le service public. »
 
« D’abord on a commencé par les guichets, après on a fermé les gares et puis à d’autres endroits on ferme les lignes. Et donc c’est la vie du pays, c’est notre vie. »
 
« Et comme le ministre de l’économie Macron a dit que les cars c’était bien pour les pauvres, pour les régions défavorisées, on y aura droit. Mais même les pauvres ne se le paieront pas. »
 
« Vous fermez les gares, ici c’est perdu. Comment les gens ils font pour vivre ? Prendre une charrette ? Ils ferment tout alors, je comprends pas. »
 
« Tout ça pour dire quand même que les usagers, quels qu’ils soient, ils ont intérêt à réfléchir, à se mobiliser contre cette dégradation du service public en général. »

 
  • sur France 3 Sud Pays Gardois au journal de 19h20 du 17.
     

« La SNCF bafoue sont contrat. La SNCF bafoue le contrat public. »
 
C’était un peu carnaval ce matin devant la gendarmerie de Génolhac. Les défenseurs des services publics avaient choisi l’humour pour soutenir le président de leur association, convoqué après le dépôt d’une plainte de la SNCF pour entrave à la libre circulation des trains. Mais une convocation finalement reportée.
 
Claude Magnien, président du comité défense des services publics en hautes Cévennes :
« Ceux qui sont au banc des accusés aujourd’hui, ce devrait être la SNCF qui détruit les régions comme les nôtres en commençant par la suppression de leurs guichets puis de leurs trains etc… »
 
Pour cette manifestation de soutien, ils étaient environ 150 adhérents, élus et sympathisants pour la plupart désireux d’être aussi entendus par les gendarmes.
 
« On a tous décidés ensemble et donc on est solidaires. On demande à être entendus en qualité… voilà, d’être comme Claude. »
 
Menaces sur la ligne, fermeture des guichets, pour le transport ferroviaire dans les Hautes Cévennes, les motifs d’inquiétude sont nombreux. Le conflit entre usagers et SNCF se durcit. Une table ronde en sous-préfecture d’Alès doit réunir jeudi les différentes parties concernées.

 
Le lien : france3-150-personnes-genolhac-pour-soutenir-un-defenseur-des-services-publics
 
  • sur France Bleu Gard Lozère au journal de 7h du 18.
     
Une manifestation un peu originale hier devant la gendarmerie de Génolhac. Les usagers de la SNCF du train cévenol étaient rassemblés déguisés. Ils venaient soutenir le président de leur comité visé par une plainte de la SNCF pour dégradations. Son audition a finalement été reportée mais les usagers ont tenu à rappeler l’importance du train cévenol pour eux et dénoncer aussi la fermeture de certains guichets.

 

  • sur France Bleu Gard Lozère au journal de 8h du 18.
     
Des nez rouges, des clowns, un charlot aussi réunis devant la gendarmerie de Génolhac hier. Rassemblement burlesque pour soutenir le président du comité des usagers de la SNCF visé par une plainte de la compagnie ferroviaire pour dégradations après les récentes manifestations du comité qui s’était mobilisé pour défendre la ligne Nîmes-Clermont Ferrand. Près de 150 personnes étaient réunies hier mais finalement l’audition de Claude Magnien a été reportée.

 
  • sur Midi LIbre :