Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > Actualités > Nouvelles rames Coradia Liner : pas pour le TET Cévenol

Nouvelles rames Coradia Liner : pas pour le TET Cévenol

jeudi 5 décembre 2013, par MG

Ni pour le train Aubrac Béziers Millau Clermont non plus. Même le Train d’Equilibre du Territoire Clermont - Paris ne verra pas son renouvellement avant 2020 ! Vous lisez bien : 2020.
 
L’état vient de commander 34 rames Coradia Liner au constructeur Alstom pour remplacer tous (?) ses TET. Le Clermont Paris ne fait pas partie de la première livraison mais pourrait en être lors de la deuxième, puisque une nouvelle commande serait prévue pour finaliser la mise à l’écart des vieux Corail avec des livraisons en 2019...
 
Alors les rames Corail du Cévenol de leur côté auront bien le temps de tomber en ruines et d’être refourguées à la ferraille. La SNCF d’ici là aura eu à l’usure décideurs des régions et ministres : elle aura imposé le déclassement de la ligne qu’elle souhaitait, et l’éventuel remplacement du Cévenol par des TER. Alors quel besoin de prévoir son renouvellement ?
 
Le plan des technocrates parisiens est bien huilé, en oeuvre depuis longtemps, et à l’évidence la société ferroviaire, euh pardon, de voyages en autocars, le ménera bien à terme.
 
Mais qu’ils ne dorment pas tranquilles ! La longue liste de leurs inactions, de leurs abandons, de leurs traitrises et de leurs mensonges restera gravée à jamais dans la mémoire collective des habitants de nos pays.

1 Message

  • Cela fait partie de la stratégie de la sncf qui pour nuire au lignes telle que celle du cévenol ou de l’aubrac, oriente les voyageurs vers les tgv plus performant et confortable, et peuvent dire de les trains sont vide et que l’on peut les supprimer. Cependant malgré ce, si la ligne des causses est si déserte, pourquoi font-ils circuler deux X73500 ? Mais la sncf à déjà trouvé une solution pour remplacer ce train : l’autocar.Il faudrait savoir si la sncf est une compagnie ferroviaire ou routière ! Elle devrait plus prendre conscience qu’elle est un service public plus qu’une société à la recherche de rendement ! Car notons bien que ce sont nos impôt qui finance l’achat des nouvelles rames par exemple !