Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > On veille > Pétition : Signons pour la fin des billets limités de OUI.SNCF

Pétition : Signons pour la fin des billets limités de OUI.SNCF

mercredi 21 août 2019, par La rédaction

Depuis trop longtemps la SNCF et son agence de voyages officielle Oui.SNCF enfume et gruge les usagers obligés de passer par son site, soit parce que leur gare n’a pas ou plus de point de vente de billets ni de distributeurs automatiques, soit pour la commodité, soit parce que certains tarifs ne sont disponibles que via Internet, sous prétexte que nous, les voyageurs, refuserions d’acheter un billet comportant plus de 2 correspondances. Le discours est bien rodé, entendu et répété avec méthode (Coué) par tous les agents du prestataire à qui l’Etat a confié depuis des lustres la gestion de son réseau ferroviaire.
 
Et ainsi, depuis plusieurs années, sans honte, cette société ne propose plus sur son unique site web complet de réservation de voyages que des billets limités à 2 changements. C’est à notre connaissance la seule en Europe.
 
L’usager est pris pour un pigeon et il trinque
 
- Les billets affichés et proposés le sont pour des trajets plus longs qui reviennent la plupart du temps plus chers, voire beaucoup plus chers, jusqu’au double du prix.
 
- On oblige le voyageur la plupart du temps à passer par Paris et à faire un changement de gare. Très pratique avec des bagages.
 
- Ce sont toujours les memes axes qui sont empruntés et ainsi les lignes TGV et les grandes lignes Intercités sont surchargées en permanence.
 
Les conséquences négatives pour l’avenir du train dans ce pays sont évidentes
 
- C’est un vidage mathématique des trains qui circulent sur les lignes classiques que la société dite ferroviaire a qualifié de petites pour des dessertes qu’elle qualifie de "fines" sous-entendu pas indispensables.
 
- C’est une désaffection des gares du réseau historique et de leurs villes par les voyageurs.
 
- C’est une désertification croissante des zones rurales et moins denses,
 
- Ce sont des statistiques de fréquentation des lignes du quotidien forcément en baisse qui favorisent leurs fermetures.
 
Face à celà plusieurs groupes d’usagers du train disent STOP : ils exigent de la SNCF et de son président l’arret du verrouillage des billets vendus sur le net à 2 correspondances.
 
Pour celà ils lancent une pétition en ligne qui dès le premier jour a un beau succès. On peut la signer ici :
 
Guillaume Pépy : Stop aux billets SNCF limités à 2 changements…
 
Les lanceurs de l’opération :


le Collectif des Usagers des transports du Haut-Allier,
 
le Comité de Défense des Services Publics et des Usagers dans les Hautes-Cévennes,
 
l’Association des Usagers de la SNCF du Gard et des départements limitrophes,
 
le Comité de défense Rail 09.

 
(Liste non close)
 
Prenons un exemple parmi des centaines que nous vous proposons de relater dans le forum qui suit cet article
 
Nous voulons aller en train à Lorient (Bretagne) depuis Béziers (Occitanie). Nous consultons, la veille, aujourd’hui, le fameux site oui.sncf qui nous propose ceci :
 

 
avec ce type de tracé :
 

 
Le site de la SNCF annonce la couleur : aucune proposition au dessous de 156 euros. Tous les trajets proposés passent par Paris et exigent un changement de gare dans cette ville.
 
Considérant que les itinéraires proposés ne sont pas assez directs, nous allons voir ce que nous propose le site de la Bahn allemande pour le meme jour en début de matinée :
 

 
Nous voyons que le départ à 8h42 correspond à un trajet plus direct par Bordeaux en évitant Paris :
 

 

 
Ce n’est pas un tracé parfait mais il est plus logique que ceux proposés par Oui.sncf .
 
Comme ce site ne propose pas la vente des billets en France, aucun prix n’est affiché. Aussi nous voilà repartis sur le site Oui.sncf passage obligatoire dans ce pays pour obtenir un ticket. Armés du parcours de DB France nous fractionnons notre demande : nous cherchons d’abord un Béziers - Saint-Pierre des Corps puis un Saint-Pierre des Corps Lorient :
 

 
Nous choisissons pour la première partie du trajet le billet à 70,9 euros. Deuxième partie de la consultation :
 

 
Nous trouvons un billet à 52,50 euros pour une deuxième partie du trajet qui démarrera à 14h30 soit une attente en gare d’une heure et demie, de quoi aller se restaurer en ville.
 
Résultat : 70,9 + 52,5 = 123,4 euros soit un gain de plus de 30 euros sans changement de gare à Paris, pour une durée de trajet équivalente : 9h13 par Paris et 10h40 pour le trajet moins cher.
 
Vous pouvez reproduire l’expérience à l’infini.
 
Depuis des années la SNCF triche ainsi avec les voyageurs en leur proposant des billets plus chers que ceux qu’ils devraient normalement obtenir d’un site de réservation de voyages géré par une entreprise vouée au service du public.
 
[Copies d’écran effectuées le 21 aout 2019 sur les sites oui.sncf et reiseauskunft.bahn.de]
 

info portfolio

1 Message

Répondre à cet article