Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Service public des trains dans le Massif central : le silence de la région (...)

Service public des trains dans le Massif central : le silence de la région AURA en dit long. Nos explications

dimanche 8 avril 2018, par La rédaction

Nous avons compris ces derniers temps pourquoi la région Auvergne Rhône Alpes était toujours aussi muette concernant le service aux voyageurs par train dont elle a la charge, même avec la nouvelle chargée des transports Martine Guibert, qui a apparemment bien appris les consignes d’opacité du président Wauquiez. Celui-ci vient d’ailleurs d’expédier le responsable du cabinet transports de Guibert qui communiquait un peu trop avec les usagers, deux mails en deux ans, pour y nommer une caporale plus fidèle politiquement, un nouvel oeil de Moscou qui, gageons le, amènera cette fois ci les relations avec les voyageurs au néant total.
 
Ce mutisme s’explique. Nous avons pu discuter ce week-end avec l’homologue de Madame Guibert en Occitanie, Jean-Luc Gibelin, qui se trouvait à Langogne pour une réunion de préparation concernant la célébration des 150 ans de la ligne du train Cévenol. Guibert y était d’ailleurs invitée, elle s’est excusée. Voici ce qu’il ressort de cet entretien :
 
- il a rencontré récemment la dame d’AURA qui lui a bien précisé que sa région ne voulait pas investir un centime dans la ligne du train Aubrac Béziers Clermont,
- la région Occitanie va donc, pour palier une nouvelle fois à la région Auvergne Rhône Alpes, soutenir le classement du viaduc de Garabit (Cantal - Auvergne) à l’UNESCO et faire le nécessaire pour la voie et donc le fret d’Arcelor Mital,
- elle lui a également précisé, du bout des lèvres, que par contre elle était d’accord pour maintenir la ligne Clermont-Ferrand Nîmes,
- sachant que les crédits des travaux prévus cette année sur notre ligne Clermont Nîmes, réfection du tunnel du Crest et travaux de maintien des voies, ont été déplacés en douce sur le secteur de Chambéry on peut craindre à présent une fermeture prochaine à la circulation des trains, ce programme n’était en effet prévu que pour la maintenir a minima.
- il nous a dit clairement que le gestionnaire réseau de la ligne Nîmes Clermont est actuellement de fait la direction SNCF Occitanie à Toulouse, ce qui peut expliquer les fiches de travaux farfelues de la région SNCF TER Aura,
- il nous confirme aussi que le gestionnaire des transports principal est la région Occitanie jusqu’à Clermont, elle fait circuler les deux trains actuels sur les trois existants, ce qui peut expliquer là aussi que le seul TER géré par AURA est très souvent déprogrammé, absent, annulé etc... la région de Wauquiez et SNCF TER Lyon sont en train de le saborder.

 
En espérant que tout ceci vous éclairera des intentions du Sieur Wauquiez pour le bon développement du massif central et de l’Auvergne.

1 Message

  • Rien de surprenant. Le 9 avril à 09:28, par Didier Chateau

    Je l’ai combattu, je le combat toujours, ce mariage contre-nature qui nous a été imposé avec Rhône-Alpes doit être dissout.
    De tous points de vue, notre seule issue est une Région Massif-Central.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article