Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Suppression de TER sur la ligne du Cévenol par grand froid : un choix (...)

Suppression de TER sur la ligne du Cévenol par grand froid : un choix délibéré de SNCF pas une panne !

mercredi 25 janvier 2017, par La rédaction

En effet tel que nous l’apprend un article d’un journal de Tours les rames TER sont conçues pour être abritées par grand froid et SNCF ne veut pas investir dans des hangars. Les risques de gel sont élevés au dessous de -5° (durites etc.) et les procédures de mises en route de ces rames diesel sont plus compliquées que sur un camion par exemple.
 
Toutes les rames TER ne sont la plupart du temps pas à l’abri, c’est sûrement le cas à Clermont-Ferrand. La SNCF d’Indre et Loire a trouvé la parade pour ne pas abriter ni déplacer de personnel une ou deux heures avant la mise en route : elle laisse tourner les moteurs diesel toute la nuit ! Ce qui est onéreux, polluant et bruyant pour le voisinage aussi...
 
Et bien SNCF Auvergne a choisi de ni faire l’effort d’abriter nos rames, ni de mettre du personnel avant le départ, ni de dépenser du carburant la nuit : la ligne des Cévennes n’en vaut pas le coup. Autrement dit il faut s’attendre dans le futur à ces suppressions quand il fera des températures d’hiver. Les habitants du Haut-Allier peuvent se payer la voiture et les routes verglacées ! Ainsi la ligne des Cévennes n’aura plus aucune utilité en hiver. Le projet d’élimination de la société dite ferroviaire est toujours là, en latence.
 
Voici donc une explication claire. Merci à Jean-Louis Roche d’avoir relayé cette info provenant d’une autre région.
 
Voici l’article de la Nouvelle République qui explique tout ceci : Les moteurs des TER tournent toute la nuit à cause du froid
 


 
Réaction d’un usager averti : "Après les feuilles à l’automne, le froid en hiver et toute l’année le non-shuntage ... qu’on nous remette nos vieux Picasso rouges et crèmes et nos X 2800 bleus et blancs en service !"