Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Communiqués presse > Fermeture massive des guichets SNCF : la vraie raison

Fermeture massive des guichets SNCF : la vraie raison

samedi 11 janvier 2020, par La rédaction

Devant l’incompréhension des usagers y compris des agents SNCF concernant la fermeture globale des guichets décidée par l’ex PDG Pépy, même dans les grandes villes comme gare de Lyon à Paris avec 16 supprimés, et après nous être interrogé pendant longtemps sur les vraies raisons de cette nouvelle gabegie, une évidence surgit :
 
C’est en fait le comportement des guichetiers que la direction SNCF a voulu sanctionner au détriment du service rendu au public.
 
Explications : disposant d’un outil informatique de conception des billets de plus en plus contraignant et ne permettant plus de répondre aux attentes des voyageurs, notamment en ce qui concerne le nombre de correspondances, limitées à deux, les agents en gare avaient pris l’habitude de consulter en semi cachette, afin de visualiser toutes les possibilités d’un trajet demandé, les sites européens étrangers, la plupart du temps celui de l’allemand DB France. Ensuite ils revenaient sur le système interne de délivrance des titres de transport (ainsi dénommés en passant par les contrôleurs et la police) afin de coller au plus près des demandes. En délivrant souvent plusieurs billets, en fractionnant le trajet. Le système interne, de plus en plus fermé, ne le permettait plus ou de plus en plus difficilement.
 
Tous les opérateurs que nous avons interrogé nous l’ont affirmé de vive voix.
 
Ainsi devant la défiance de ses propres agents et sur ordre de l’ex PDG la société dite ferroviaire ferme depuis ces dernières années les guichets par centaines.
 
Au moins 7 millions d’usagers laissés de côté
 
Elle fait ainsi fi de ses obligations envers les habitants du pays : les personnes âgées, les 7 millions de français ne disposant pas d’Internet, les jeunes ne disposant pas de carte bancaire, les 19 % des Français qui n’ont pas d’ordinateur à domicile et 27 % pas de smartphone, les 500 000 personnes qui vivent dans une zone blanche sans connexion Internet et mobile. Les calculs ont été fait en 2019 par le Défenseur des droits. Rien de moins.
 

 
Une mesure de rétorsion envers ses agents
 
Tous les français, au moins ceux desservis par les petites et moyennes gares, se demandaient bien pourquoi on interdisait désormais aux agents en gare, souvent seuls, alors qu’ils sont toujours présents sur site, la vente des billets. La réponse est claire : c’est une mesure de rétorsion et de discipline envers les cheminots. Nous avons là une des principales raisons de la fermeture des guichets mais pas que ! Car les boutiques SNCF de ville sont également supprimées, victimes qu’elles sont de la politique pépesque de démantèlement des services aux populations. Un modèle de gestion qui se perpétue visiblement dans l’attente des déclarations d’intention du nouveau président du groupe.
 
Il faut comprendre que même les distributeurs automatiques de billets de train obéissent aussi à cette règle de limitation à deux correspondances, entraînant des trajets plus longs et des tarifs plus élevés, certaines fois du triple.
 

 
Pour contrer ces mesures injustes de la part d’une société de service public et pour montrer que les usagers ne sont plus des pigeons il est essentiel que nous exigions tous de la SNCF des billets de trains non limités.
 
- Non limités à deux correspondances,
- Non limités à 24 heures lorsqu’il s’agit de billets sans réservation comme les TER et certains Intercités,
- Anonymes, que l’on peut acheter sans fournir date de naissance et nom,
 
Car non contente de nous ficher elle aura la possibilité de revendre les informations personnelles que nous lui fournissons, à prix d’or, si elle ne le fait déjà.
 
Ces titres de voyage limités elle veut absolument et par tous les moyens les imposer, sur ses distributeurs, à ses rares guichets, sur son site Internet Oui.sncf. Les guichetiers, confrontés au public, eux faisaient en sorte d’adoucir le système.

 
Mais non les voyageurs ne se laisseront pas faire, les voyageurs veulent pouvoir disposer de toutes les réponses à un parcours demandé, même s’il comporte 3, 4 ou 5 changements. Tout le monde ne circule pas qu’entre deux villes desservies par une ligne TGV. Un réseau bien maillé, avec des correspondances bien calculées, est un atout incomparable pour la desserte de tous les territoires à la fois pour les usagers occasionnels comme les vacanciers, ou les non pressés. Sans ces limitations imposées les lignes dénommées "petites" ou pire "fines" vont retrouver des voyageurs, et stopper leur désaffection organisée, nous l’avons prouvé.
 
Notre pétition lancée il y a quelques mois est toujours en cours, il est essentiel de la signer, de la faire connaître et de la propager. C’est ici.
 
Réaction rapide et minable de la SNCF
 
Le voyagiste a réagi deux semaines seulement après son lancement en rajoutant un bouton "Correspondances" dans l’affichage des résultats du site oui.sncf. Complètement ridicule car le nombre de correspondances affichées ne dépasse jamais les deux. Elle ne veut pas dépasser ce seuil, c’est une limitation qui repose uniquement sur ses intentions financières, commerciales : tromper l’usager.
 
Merci à tous et toutes pour votre action.
 
La réponse idiote de Oui.sncf à notre pétition :
 

 
 

JPEG - 262.3 ko

Répondre à cet article