Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Communiqués presse > Les usagers de la ligne du train Cévenol veulent la régénération complète des (...)

Les usagers de la ligne du train Cévenol veulent la régénération complète des voies [MAJ]

lundi 21 décembre 2020, par La rédaction

Les 4 groupes d’usagers indépendants qui défendent les voyageurs utilisant l’axe ferroviaire Nîmes Clermont-Ferrand viennent d’écrire au Président du groupe SNCF pour exprimer leur ras le bol des coupures de circulations de plusieurs mois chaque année maintenant depuis plus de dix ans.
 
Dans la missive envoyée ils fustigent « les rafistolages successifs » qui n’améliorent en rien les vitesses et la durée des trajets puisque les limitations ne sont pas enlevées pour autant.
 
Des « bricolages » extrêmement coûteux
 
Plus de dix ans de pétassages comme on dit dans le midi, trois traverses par ci, un bout de tunnel ou quelques joints dans un mur par là, et ce tous les ans durant deux ou trois mois, ont eu le don d’émousser la patience des voyageurs, obligés de patienter durant ces opérations. De patienter très longtemps.
 
Ne vaut-il pas mieux, comme cela se pratique ailleurs tous les 50 ans, changer purement et simplement la voie, rails, traverses et ballast ? Notre ligne n’a bénéficié d’aucune régénération complète depuis sa création il y a 150 ans ! Nous sommes convaincus que le coût en temps d’indisponibilité et en budget en sera bien inférieur. Et cet argent c’est celui de nos impôts et celui des collectivités régionales. De là à accuser la SNCF de mauvaise gestion des budgets qui lui sont alloués, des participations qu’elle exige car elle ne veut pas développer cet axe, il n’y a qu’un pas que nous serons tentés de franchir.
 
En 2021 après 13 semaines de coupure la ligne ne nous sera rendue que début juillet !
 
En pleine période estivale, après une longue absence au printemps, la saison préférée des randonneurs. C’est aussi l’année de la célébration des 150 ans de la ligne, et vous croyez que SNCF fera un effort spécial et effectuera les travaux de nuit ? Bien sûr que non. Au contraire, la date des remises en circulation sera pour la deuxième fois repoussée au 2 juillet.
 
Les usagers et les territoires traversés n’en peuvent plus
 
Avec un quart de l’année sans trains impossible de planifier efficacement des déplacements. Nous ne parlons bien sûr pas des aléas comme les suppressions de trains de dernière heure qui sont de plus en plus nombreuses. L’ensemble des groupes d’usagers de la ligne, associations, comités et collectifs viennent d’exprimer leur sentiment auprès du nouveau PDG de la SNCF tout en mobilisant les élus.
 



Collectif des Usagers des transports du Haut-Allier / 43580 Alleyras
Comité de défense des Services publics et des Usagers dans les Hautes Cévennes / 30450 Génolhac
Collectif Citoyen de défense de la Gare de Villefort / 48800 Villefort
Association des Usagers de la SNCF du Gard et des départements limitrophes / 30190 Saint Geniès de Malgoires

 
à
 
Mr le Président Directeur Général de la SNCF
Jean-Pierre FARANDOU
Groupe SNCF
2 Place aux Etoiles
93212 La Plaine St Denis Cédex
 
Objet : Coupures de service à répétition sur la ligne du train Cévenol Nîmes - Clermont Ferrand
 
Le 21 décembre 2020.
 
Monsieur le Président.
 
Voici plus de dix ans maintenant que chaque année SNCF coupe le service dû aux usagers pendant un, deux et maintenant trois mois sous le prétexte de travaux, qui plus est n’offrant aucune amélioration sur les temps de parcours.
 
L’an prochain 2021, pour les 150 ans de la ligne, c’est notre fête avec trois mois d’interruption jusqu’à début juillet, en pleine période estivale et touristique.
 
Les territoires, les habitants, les étudiants, les commerçants et artisans, les élus concernés par la ligne Nîmes Clermont-Ferrand n’en peuvent plus !
 
Alors que par le passé les travaux de maintenance se sont toujours effectués en dehors des heures de circulations, nous constatons qu’aucune considération n’est portée aux voyageurs de votre part. Une preuve supplémentaire en est la suppression récente des TAD, taxis à la demande, pour les gares ne bénéficiant pas des arrêts des bus de substitution.
 
Cette façon de procéder par rafistolages successifs est insupportable. Très patients, nous exigeons tous désormais la régénération totale de la ligne, ballast traverses et voie, au moins dans ses portions délaissées comme Langeac – Langogne, avec le rétablissement des vitesses pour lesquelles la ligne a été conçue. Elle seule peut garantir un service digne avec des temps de parcours normaux et le développement de la ligne que nous attendons tous, comportant le retour de notre train de nuit (souhaité et voté par 13 communes – gares) ainsi qu’un meilleur cadencement de jour.
 
Pouvez vous Monsieur le Président nous indiquer quelles sont les mesures que vous comptez prendre pour le rétablissement d’un fonctionnement normal de la ligne des Cévennes ?
 
Nous aimerions également vous rencontrer. Pensez vous qu’une entrevue est possible ?
 
Vous en remerciant et avec nos meilleures salutations.
 
Franck Bernon
André Joffart
Anne-Marie Skora
Marc Gouttebroze

 
L’éternel mauvais état de la ligne bloque son développement
 
Après des années d’observation c’est une évidence qui saute aux yeux de tous, tout l’art de SNCF Réseau depuis l’époque Pépy est de dépenser l’argent qui lui est accordé, celui du contribuable, des régions et de l’état, dans de multiples opérations bénignes, en évitant les travaux structurants qui permettraient le retour à l’état initial de l’axe ferroviaire.
 
Les discussions que nous menons au sujet du retour du train de nuit et d’un meilleur cadencement butent toutes sur la pérennité de la ligne. Son état actuel avec ses ralentissements et ses coupures annuelles empêchent toute vision d’avenir.
 
Nous essayons actuellement de sensibiliser les décideurs et élus à demander le renouvellement complet de notre ligne. Plus que des « sauvetages annuels » les territoires ont besoin d’un réseau ferroviaire en bon état. S’il n’est plus performant c’est bien la faute de l’opérateur historique qui n’y investit plus depuis des décennies. Et c’est bien à lui que l’on doit exiger cet effort.
 
Dans la presse :
 
- La Commère 43 : Train Cévenol - quatre associations écrivent au PDG de la SNCF
 

 
- La Gazette de Nîmes : Train cévénol - colère des usagers après l’annonce de trois mois de fermeture de la ligne
 

 
- Midi Libre Alès du 23 décembre 2020 : SNCF- Nîmes Clermont s’arrêtera 3 mois.
 

 
- Le Progrès Haute-Loire du 23 décembre 2020 :Ligne du Cévenol - Ses défenseurs interpellent le président de la SNCF
 

 
- France Bleu Gard Lozère du 26 décembre 2020 journal de 7h :
 

 
- France Bleu Gard Lozère du 26 décembre 2020 journal de 8h :
 

 
- Midi Libre Lozère du 28 décembre 2020 : Lettre au PDG de la SNCF.
 

 
- Midi Libre du 4 janvier 2021 : Le Comité de défense écrit à Jean-Pierre Farandou, PDG de la SNCF.
 

 
- Fréquence 7 du 4 janvier 2021 : invité de l’Onde Curieuse
 

 
- France 3 Auvergne du 4 janvier 2021 : JT de 19h et...
 
- France 3 Auvergne du 5 janvier 2021 : JT de 12h
 

 
- France 3 National du 6 janvier 2021 à 11h55 : même reportage.
 

Répondre à cet article