Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > C’est quoi le désherbant utilisé sur les voies par la SNCF ?

C’est quoi le désherbant utilisé sur les voies par la SNCF ?

samedi 20 octobre 2018, par Le Collectif

Ce secret jalousement gardé par la société dite ferroviaire pour ne pas affoler les populations, et bien c’est... du Glyphosate ! Produit qu’elle répand à foison sur toutes les voies du pays et même à côté.
 
95.000 hectares de surface à traiter, soit 17 000 exploitations agricoles. Désherber lui coûte 30 millions d’euros par an. Si le glyphosate lui était interdit, le coût passerait dit-elle à plusieurs centaines de millions.
 
L’interdiction sans cesse repoussée
 
Le désherbant de l’ex Monsento devrait enfin être interdit aux agriculteurs et aux jardiniers, mais on ne sait pas trop quand, le nouveau ministre de l’écologie Didier Guillaume assure que ce sera avant la fin du septennat. Une interdiction qui aurait du être inscrite dans la nouvelle loi sur l’alimentation mais qui ne l’a pas été suite au niet de Macron et à la pression des lobbies chimiques et de la FNSEA.
 
La SNCF est en train de tester d’autres solutions depuis deux ans : des désherbants naturels, des robots envoyés sur les voies pour couper l’herbe ou la pose de textile sur les voies afin d’empêcher les mauvaises herbes de pousser. La proposition récente du président de SNCF Réseau pour les "petites lignes" de goudronner les voies peut aller aussi dans ce sens.
 
Mais qu’on ne s’inquiète pas pour le gestionnaire du réseau ferré en France le ministre prévoit déjà pour son interdiction des dérogations "pour les entreprises qui n’auraient pas d’autre solution". Gageons que la SNCF pourra toujours empoisonner l’environnement sans crainte.
 

 
Des plaintes ont été déposées en Normandie
 
SNCF Réseau, direction territoriale Normandie, a procédé à des opérations d’épandage de désherbants en juin 2016 pour l’entretien des voies ferrées.
 
A la suite de ces opérations, sur la ligne Caen – Rennes, il a été constaté que la végétation aux abords des voies était totalement grillée parfois sur une hauteur de 4 à 5 mètres. Sur certains secteurs, des cours d’eau sont présents. Or, l’aspect de la végétation à ces endroits montre que les désherbants ont été pulvérisés à moins de 5 mètres de ces cours d’eau, ce qui est interdit.
 
Le traitement a également touché les propriétés voisines puisqu’il a été constaté une destruction de la végétation sur ces propriétés.
 
L’association environnementale Manche-Nature a porté plainte contre l’entreprise. Précisions ici : Pollution par les pesticides - la SNCF doit répondre de ses actes !.

Répondre à cet article