Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > Actualités > Dysfonctionnements ligne du Cévenol : L’Auvergne se joint au Collectif des (...)

Dysfonctionnements ligne du Cévenol : L’Auvergne se joint au Collectif des usagers pour demander des actes à la SNCF

vendredi 27 septembre 2013, par MG

René Souchon le président de région vient de demander des explications à la direction de la SNCF concernant les dysfonctionnements signalés par le collectif des Usagers des Transports du Haut-Allier dans sa pétition estivale. Sur le point des correspondances en gare de Clermont qui ont été améliorés de quelques minutes mais qui restent impossibles vu les retards systématiques, sur les affichages en temps réel des incidents dans les gares et haltes du massif central, sur la rupture de service pendant deux mois minimum tous les ans à l’automne pour travaux.

En ce qui concerne notre demande de création d’un train supplémentaire dans le Haut-Allier le matin tôt, point qui est de sa compétence, il indique que la région ne peut financer un nouvelle offre ferroviaire sans ressources nouvelles vu la contribution d’exploitation des TER facturée par la SNCF sans cesse croissante, de 7% par an. Il indique par contre qu’il est ouvert à toute demande d’amélioration de l’offre existante. Le collectif est invité à travailler avec ses services sur ce point. Ce que nous ferons volontiers s’il s’avère que ce type de réunions en comité de ligne débouche sur des actions concrètes.

Voici la lettre reçue ce 26 septembre ainsi que la demande d’explications et l’invitation à agir de la région Auvergne à la SNCF.



Pour expliquer l’appui du président de région à notre grogne et en prenant un peu de hauteur, on sait que depuis longtemps les relations entre les régions et la SNCF / RFF sont tendues. Elles financent la rénovation en partie des infrastructures alors qu’elles n’y sont pas obligées, ceci n’étant pas un domaine de leur compétence, et leur participation pour l’exploitation des TER régionaux par la SNCF ne cesse d’augmenter sans ajout d’aucun nouveaux services. La lecture de la très intéressante étude de la fondation IFRAP destinée aux collectivités est édifiante à ce sujet.

Dans la presse :

  • l’article de Zoom d’ici du 30 septembre 2013 :

Portfolio

Documents joints