Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > La réponse de l’Etat concernant la régénération des lignes Aubrac, Cévenol et du (...)

La réponse de l’Etat concernant la régénération des lignes Aubrac, Cévenol et du H lozérien se fait attendre

mardi 26 janvier 2021, par La rédaction

Suite au dialogue engagé par les régions Occitanie et Auvergne Rhône Alpes et l’Etat ce 18 janvier nous apprenons dans un entretien que nous a accordé Jean-Luc Gibelin, Vice-président de la région Occitanie chargé des mobilités, que sa région a proposé rien que pour la ligne de l’Aubrac un financement de 38 M d’euros à partir de 2024, et ce en plus des 11,5 M déjà engagés pour les travaux d’urgence dont une partie reste à effectuer. La demande des deux régions est un engagement de l’Etat spécifique pour 3 lignes vitales du sud du Massif central : non pas à 33% comme cela est prévu actuellement pour les "lignes de desserte fine" mais un financement plus conséquent.
 
Et donc pour la ligne du Cévenol ?
 
La discussion porte sur la ligne de Béziers à Neussargues, la ligne de Nîmes à Clermont Ferrand ainsi que le H lozérien soit La Bastide Saint-Laurent les Bains au Monastier. "L’état nous dit qu’il fera partie du tour de table mais sans nous dire dans quelle proportion" explique-t-il. Donc pour l’instant l’Etat fait la sourde oreille alors que sa réponse devait être donnée depuis décembre dernier.
 
"Une autre réunion est prévue dans 3 semaines" dit Jean-Luc Gibelin.
 
On peut lire aussi un article de Midi Libre du 25 janvier 2021 : Malgré le sursis obtenu, l’avenir du train Aubrac suscite l’inquiétude.
 

 

 

Répondre à cet article