Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > La SNCF crée des Ouigo Intercités...

La SNCF crée des Ouigo Intercités...

vendredi 24 septembre 2021, par La rédaction

Autrement dit des trains IC à bas prix, entre 10 et 30 euros. Après les TGV Ouigo destinés à booster le trafic TGV, la société semble vouloir être à l’offensive alors que l’ouverture à la concurrence pointe le bout de son nez et est déjà effective entre Marseille et Nice.
 
Premières destinations
 
Ce sera à partir de début 2022 Paris - Lyon et Paris - Nantes, deux axes pourtant très pourvus en circulations classiques. On peut en conclure déjà que l’objectif n’est pas de compléter un service souvent minimal sur l’ensemble du territoire qui lui doit se débattre au quotidien avec les aléas que tous les usagers connaissent, mais qu’il s’agit bien d’une volonté de se placer correctement face aux futurs concurrents.
 

 
Où est la volonté d’équilibre de la mobilité dans les territoires ? Pour le moment bien loin.
 
La ligne Intercités Béziers Clermont-Ferrand
 
On surveillera avec minutie le devenir de la liaison nationale opérée par le train de l’Aubrac dont l’infrastructure est en train d’être mise à jour avec une ouverture prévue en novembre. La SNCF se glorifierait en y créant un Intercités Ouigo à bas prix pour concurrencer la route et l’autoroute, but de l’opération qu’elle met en avant dans sa communication à l’occasion de cette opération. Complété par un Intercités Ouigo Paris Clermont, voilà qui changerait la donne et revitaliserait l’axe nord sud via le Massif central.
 
Et la ligne Nîmes Clermont-Ferrand ?
 
Si l’ancien Intercités a été repris avec ses horaires par la région Occitanie, rien n’empêche la SNCF, qui a encore la maîtrise de l’infrastructure grâce à la générosité obligée des régions Auvergne Rhône Alpes et Occitanie, d’ajouter un nouvel Intercités Ouigo pour booster le trafic, déjà en substantielle augmentation ces derniers temps, et compléter comme nous l’évoquions plus haut un service ferroviaire pour le moment minimal.
 
En tous cas l’initiative de ces Intercités Ouigo est louable si elle ne se cantonne à doubler les liaisons déjà hyper pourvues. La SNCF, qui pourtant le sait parfaitement, a du mal à concrétiser le fait que l’offre de train crée l’usage. Elle le sait depuis trop de temps, et c’est pour cette raison qu’elle est fautive d’avoir supprimé lignes et trains dans le Massif central et ailleurs, elle en connaissait parfaitement les conséquences.
 
Dans la presse
 
- Le Monde : La SNCF crée les Intercités Ouigo à petite vitesse et à prix ultraréduits
- La Voix du Nord : « Ouigo Vitesse Classique » la SNCF va lancer des trains pas chers et à petite vitesse
- France 3 Bourgogne Franche-Comté : Bientôt des Ouigo entre Paris et Lyon via Dijon, Chalon et Mâcon (à vitesse classique)

Répondre à cet article