Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Ligne Clermont Ferrand - Thiers - Noirétable - Boën - Saint Etienne - Lyon : (...)

Ligne Clermont Ferrand - Thiers - Noirétable - Boën - Saint Etienne - Lyon : après le gros succès du happening citoyen du 18/10 SNCF Réseau attaque dès le lendemain !

lundi 19 octobre 2020, par La rédaction

Grosse couverture médiatique pour le rassemblement à Chabreloche (Puy de Dôme) et Noirétable (Loire) mis sur pied en quinze jours par le nouveau Collectif pour la défense de la ligne Clermont Thiers Boen Saint-Etienne Lyon. Quelques extraits :
 
France 3 Auvergne le 18 octobre JT de 19h :
 

 
WEBTV Livradois Forez le 19 octobre :
 

 
France 3 Rhône Alpes web le 19 octobre :
 
Mobilisation pour la réouverture de la ligne SNCF entre Saint-Etienne et Clermont-Ferrand
 

 
Le Progrès Loire du 18 octobre :
 
Forte mobilisation pour le retour de la ligne SNCF Boën-Thiers
 

 

 
La Montagne du 19 octobre :
 
Le « happening » pour défendre la liaison ferroviaire Thiers Boën mobilise plus d’une centaine de soutiens (Puy-de-Dôme)
 

 
Notre vidéo :
 

 
Alors qu’un tour de table pour le financement de la réouverture est programmé, dès le lendemain lundi SNCF Réseau ordonne la coupure physique de la voie en 5 endroits
 
5 passages à niveau situés près de Noirétable, lieu du happening la veille, doivent être "démantelés" c’est à dire les rails enlevés et remplacés par un goudronnage, un ordre venu de la direction, on ne sait pas de qui précisément.
 
Cela signifie que la voie classée "suspendue" par la SNCF va passer du jour au lendemain en statut "fermée" alors qu’il reste un an de délai pour qu’elle le soit si aucune décision n’est prise quant au financement des travaux.
 
La façon de faire est de plus illégale et a été attaquée en justice et gagnée dans d’autres régions.
 
Les 5 passages à niveaux ont été bien choisis : ils sont cachés et inaccessibles, invisibles aux automobilistes, ce sont des passages à niveaux sur des chemins de vaches... mais la conséquence est que la voie sera coupée physiquement en 5 endroits et que la ligne ne sera plus rouvrable. C’est habile, c’est machiavélique, c’est politique.
 


 
Aussitôt quand le collectif apprend ça dimanche soir tard, les usagers, les élus se mobilisent et préparent la riposte pour se rendre aux premières heures du matin sur les sites prévus aux alentours de Noirétable.
 
Vers 9 heures la société dite ferroviaire dépêche deux de ses agents armés d’une tronçonneuse spéciale pour effectuer le sale boulot. Ceux-ci obéissent aux ordres et ne comprennent pas trop la décision nous disent-ils. Ils viennent d’abord repérer les lieux, avec difficulté car peu accessibles. Les membres du collectif les empêche d’aller plus loin en bloquant les accès et disent s’opposer aux opérations.
 

 
Avec les usagers, une élue du 1er arrondissement de Lyon, le maire de Noirétable, le maire de Saint-Jean de Vêtre sont venus et activent tous leurs réseaux sur place : le député du Puy de Dôme André Chassaigne téléphone aussitôt au PDG de la SNCF, le député ligérien Julien Borowczyk interpelle également le directeur régional SNCF, Denis Tamain appelle lui le préfet.
 
Les élus sur place

 

 
Les agents SNCF communiquent l’impossibilité d’agir à leur hiérarchie et nous les laissons quitter les lieux de la discussion.
 

 
 
Le lundi soir les masques tombent : la décision venait bien de Paris
 
Notre porte-parole Karine Legrand reçoit un coup de fil le soir d’une responsable communication de la SNCF à Paris... qui tente de la rassurer en lui disant que les opérations du matin étaient prévues pour le bien de la ligne, que ça ne gênait pas du tout le chiffrage futur de la réouverture etc. Karine lui répond que nous ne sommes pas dupes. Nous apprenons ce soir par l’article de FB Pays d’Auvergne que "les opérations sont maintenues pour lundi 26 sur le passage à niveau 69". Le collectif crée un comité de surveillance dans la foulée. A suivre.
 
Dans la presse :
 
France Bleu Pays d’Auvergne et France Bleu Saint-Etienne le 19 octobre :
 
Ligne SNCF Clermont - Saint-Etienne : la "guerre des passages à niveau" n’a pas eu lieu
 

 
Le communiqué du Collectif :
 

 
Le Progrès Loire du 20 octobre lui aussi s’est fait avoir par le communiqué de SNCF Réseau :
 
Ligne Boën/Thiers : des travaux qui interrogent
 

 
Ce n’était que partie remise ! Le mercredi à 8h30 SNCF Réseau revient sur le terrain pour sectionner la ligne au passage à niveau 69 près de Boën !
 
Maline, alors qu’elle avait donné à la presse la date de lundi 26, SNCF Réseau tente de déjouer le collectif en intervenant ce mercredi matin 21 octobre à 8h30 au niveau de Boën sur la commune de Saint-Laurent Rochefort dont le maire lui a demandé d’arranger le passage à niveau en le goudronnant. ARRANGER OUI MAIS PAS SECTIONNER LA LIGNE !
 
Une nouvelle fois les usagers et les élus se mobilisent. Dès 6h suite au mail de Karine Legrand notre porte-parole nous appelons le maximum de gens sur les lieux :
 

 
Nous interpellons aussi de notre côté Martine Guibert, déléguée transports à la région. Le maire même de Saint-Laurent Rochefort se déplace. Des membres du collectif sont présents.
 
A 9 heures l’opération est "reportée" suite à l’intervention des députés Julien Borowczyk (Loire) et André Chassaigne (Puy de Dôme), et également de la Région Auvergne Rhône Alpes, Martine Guibert et cabinet de Laurent Wauquiez.
 
Restons vigilants !
 
L’urgence du tour de table promis pour le financement de la remise en état se fait sentir ! La SNCF joue la montre. Il nous paraît essentiel que Messieurs Djebarri, Wauquiez et Farandou trouvent rapidement un accord financier pour la réouverture de la ligne.
 
Aujourd’hui mercredi 11h nous recevons quelques pĥotos du passage à niveau qui devait être démantelé, prises sur place par Edmond Boisset du collectif. Merci à lui.
 





 
Aujourd’hui mercredi 14 h et après que SNCF Réseau ait publié un communiqué de presse tentant d’expliquer leurs travaux de coupure tout en les maintenant, ce message victorieux reçu de notre porte-parole Karine Legrand :
 


La convergence des actions individuelles vient de porter ces fruits.
 
Denis Tamain, Maire de Noiretable, a reçu un appel téléphonique du Directeur Régional SNCF Réseau.
 
Après discussion, il a été convenu que l’intervention du 26 est arrêtée.
 
Aucune opération n’aura lieu avant une réunion avec le collectif, les élus, la SNCF. Elle sera organisée prochainement.
 
En attendant, si une intervention était nécessaire pour des raisons de sécurité majeur, il y a un engagement du Directeur Régional SNCF Réseau qu’il n’y aurait aucune intervention avec coupure de rails ou d’infrastructures ferroviaires.
 
Bien entendu, nous restons vigilant !!
 
Le collectif Clermont-Thiers-Boën- St Etienne- Lyon


 
Pour intégrer le Collectif pour la Transversale ferroviaire la plus courte entre Clermont Saint-Etienne et Lyon faire sa demande ici : collectifferrothiersboen@orange.fr
 
Presse suite :
 
Transportrail du 23 octobre : Mobilisation pour Saint Etienne - Clermont-Ferrand
 

 

Répondre à cet article