Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Ligne des Cévennes : gare de Génolhac ça ne s’arrange pas [MAJ]

Ligne des Cévennes : gare de Génolhac ça ne s’arrange pas [MAJ]

jeudi 19 mai 2022, par La rédaction

Le Comté de Défense des services publics en Hautes Cévennes vient d’envoyer une nouvelle lettre à la SNCF puisque la situation au guichet de la gare se dégrade : ouverture de la gare après le passage du premier train, horaires d’ouverture du guichet incongrus, manque d’affichage...
 
Le comité dénonce un état d’esprit d’abandon du service au public. Voici sa lettre :
 

Nous avons longtemps hésité à vous saisir à nouveau de certaines situations nombreuses et désagréables concernant l’ouverture de notre gare de Génolhac et de son guichet.
 
Mais cette fois-ci, c’est beaucoup trop !
 
Les témoignages, signalements se multiplient et on assiste, ce matin en particulier, aux difficultés que rencontrent les habitants voulant atteindre la gare de Génolhac et son guichet.
 
Ce matin, la gare était fermée et n’a ouvert qu’à 9h 10 lorsque l’agent de circulation est descendu du car de substitution venant d’Alès. A la gare, il n’y a aucun affichage avec les horaires d’ouverture du guichet adaptés à la période des travaux. C’est d’ailleurs ce dont se sont plaint deux personnes attendant l’ouverture éventuelle de la gare. Dès que l’agent a ouvert, elles se sont présentées au guichet pour obtenir un billet pour la semaine prochaine au départ de Chamborigaud. L’agent les a servies mais en disant que c’était exceptionnel car les horaires d’ouverture étaient de 10h à 14h ! Elles ont répondu qu’il n’y avait aucun affichage spécifique pour cette période. L’agent leur a déclaré que ce n’était pas à lui de se préoccuper de ce sujet ! Il a ensuite servi une autre personne, donc vers 9h 30.
 
Cet incident est révélateur de la dégradation de l’esprit « être au service du public » et qui se manifeste par un état d’abandon de plus en plus visible à la gare.
 
Nous réclamons donc une rencontre en présentiel pour examiner très attentivement et en toute franchise la situation afin d’y apporter, une fois pour toute, les meilleures réponses qui soient.
 
Les visioconférences annoncées nous inquiètent au plus haut point lorsqu’on voit le nombre impressionnant de personnes sollicitées pour y participer.
 
Nous pensons que ce n’est pas dans ces conditions de fonctionnement que nous réglerons les problèmes du quotidien pour les usagers des hautes Cévennes.
 
Nous pensons qu’il est inutile que nous vous rappelions notre implication constante dans le devenir de notre ligne des Cévennes, sa promotion et son développement.
 
Notre participation effective et motivée à tous les projets réciproques y concourant doivent rencontrer, en contrepartie, un meilleur service rendu au quotidien par la SNCF.
 
Il est totalement urgent que nous nous rencontrions.

MAJ du 19 mai 11h30

Miracle à Génolhac !
 
Ce matin, par miracle : 4 affichettes manuscrites en gare de Génolhac !
 
Elles donnent les jours et horaires d’ouverture de la gare et du guichet.
 
Il a fallu 23 jours pour les voir apparaître !
 
Il a fallu sans doute des quantités d’usagers déçus, déboussolés, pénalisés pour que, après avoir commencé à recueillir des plaintes, des remarques, notre Comité vive véritablement des incidents, les dénonce et obtienne très rapidement une première remédiation...
 
Quel gâchis !
 
Et à très vivement la rencontre proposée par notre Direction de ligne...
 
Nous avons tant à faire encore ensemble, dans la franchise et l’efficacité, pour que tous, nous obtenions le meilleur service rendu aux usagers !
 
Rappelons que la Région Occitanie a fixé l’objectif à 100 000 voyageurs par jour ! Rappelons aussi qu’elle est Autorité Organisatrice des Transports, et qu’elle investit avec l’Etat nos contributions fiscales et ses dotations.
 
Nous disons banco !
 
Le Comité de défense des services publics et des usagers dans les hautes Cévennes exige la présence des usagers organisés dans les instances de tous les différents services de la SNCF pour une véritable concertation.

Répondre à cet article