Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > Actualités > Ligne Le Puy en Velay - St Germain des Fossés : bientôt thème d’un (...)

Ligne Le Puy en Velay - St Germain des Fossés : bientôt thème d’un recueil

dimanche 22 janvier 2023, par La rédaction

Germain Bonnet-Winckler de l’association Episerm et Pierre Simonet sont en train de rédiger un ouvrage sur l’histoire de la ligne Saint-Germain-des-Fossés à Darsac dont le 120ème anniversaire a été bien peu célébré l’année dernière. Thierry Ainoux et quelques amis de Darsac avaient regretté un passage trop rapide sur la "bifurcation de Darsac" dans le livre sur la ligne Le-Puy à Saint-Georges-d’Aurac.
 

 
Les deux passionnés s’attellent donc à la tâche principalement sur l’histoire et la construction des sections Ambert / Darsac et Craponne / Sembadel ainsi que sur la vie de la ligne Le Puy / Vichy. La ligne totale desservait Vichy, Pont-de-Dore, Ambert, La Chaise-Dieu.
 
Extrait de la fiche Wikipédia, qui fait un résumé historique :
 

Les 2 février et 6 avril 1855, les compagnies des chemins de fer de Paris à Orléans, de Paris à Lyon, et du Grand-Central signent avec le ministre des Travaux publics une convention portant création d’une société en commandite, connue sous le nom de « Syndicat du Bourbonnais. » La convention attribue aussi à la société la concession d’un chemin de fer « de Paris à Lyon par Corbeil et Moret, Nevers, Roanne et Saint-Étienne, d’un côté, Tarare de l’autre », ainsi qu’un « embranchement de Saint-Germain-des-Fossés à Vichy. » Cette convention est approuvée par décret impérial le 7 avril 1855. Mais la Compagnie du chemin de fer Grand-Central de France est victime d’une déconfiture financière et est démantelé en 1857. Cela provoque la disparition de la société commune qui est démembrée au profit de la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans et de la constitution de la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée. Cette dernière compagnie récupère notamment la concession de la ligne de Saint-Germain-des-Fossés à Vichy lors de sa création par la convention signée le 11 avril 1857 entre le ministre des Travaux publics et les Compagnie du chemin de fer de Paris à Lyon et Compagnie du chemin de fer de Lyon à la Méditerranée. Cette convention est approuvée par décret le 19 juin 1857.
 
Les sections de lignes « de Vichy à Thiers » et de « Thiers à Ambert » sont concédées à titre éventuel à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée par une convention signée entre le ministre de l’Agriculture, du Commerce et des Travaux publics et la compagnie le 18 juillet 1868. Cette convention est approuvée par un décret le 28 avril 1869. Elles sont déclarées d’utilité publique et concédées à titre définitif par une loi le 23 mars 1874.

 
Les sections de Vichy à Courty et d’Arlanc à Darsac sont fermées au trafic voyageurs le 26 novembre 1971, la section de Pont-de-Dore à Arlanc le 28 septembre 1980. Les propriétaires actuels sont SNCF jusqu’à Vichy, le Syndicat ferroviaire du Livradois Forez entre Pont-de-Dore et Darsac. Les exploitants sont SNCF avant Vichy et AGRIVAP qui a ouvert en 2022 avec l’agglomération du Puy un vélorail gratuit entre les gares de Malaguet près de Sembadel et Allègre. Voici le projet touristique complet pour la partie Pont-de-Dore Darsac.
 

 
Pour l’heure, histoire de commencer la nouvelle année à toute vapeur, ils nous proposent un article paru dans Le Progrès datant de près de quarante ans, de juin 1985, exhumé en reclassant des dossiers, dans lequel Bernard Zellmeyer évoquait une sortie de la 141 R 420 en région lyonnaise.
 

 
Bon dossier sur cette ligne avec quelques photos des gares et ouvrages du parcours sur le site de la région Patrimoine Auvergne Rhône Alpes. comme cette...
 
...Gare de Marsac en Livradois près d’Ambert


 

Répondre à cet article