Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Quelle sera la nouvelle politique des transports en Auvergne et le Massif (...)

Quelle sera la nouvelle politique des transports en Auvergne et le Massif central ? Réponse

jeudi 14 octobre 2021, par La rédaction

Nous étions présents ce jeudi à l’école nationale Supérieure d’Architecture de Clermont Ferrand, aux rencontres « Orbimob Clermont Auvergne » et avons capté pour vous la réponse de Frédéric Aguilera, le VP chargé des transports à la région Auvergne Rhône Alpes, qui intervenait, en vidéo préenregistrée, pour la première fois en public sur ce sujet. L’événement était organisé par la métropole de Clermont, par Patrick Oliva, ancien directeur Michelin de la Prospective et du Développement Durable, qui se dit « catalyseur d’écosystème », et par André Marcon, président de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Clermont Ferrand et président de la Commission mobilités du Comité de Massif central et avec le soutien financier de Michelin donc.
 
André Marcon


 
Patrick Oliva


 
Paul Henry Dupuy du Comité Massif central


 
Un concept de journées fourre-tout qui veut traiter « de l’éducation, de la recherche, de l’expérimentation, du développement économique et de la mobilisation citoyenne sur la mise en place de mobilités territoriales performantes et durables ». Autrement dit du bien vaste. Nous jugerons de l’efficacité du dispositif, qui dit vouloir s’appuyer sur les universités auvergnates notamment (absentes du forum), dans le futur.
 
Mais regardez l’intervention du Vice-président chargé des transports :
 

 
Le sentiment est de conclure en disant une journée de parlotte qui ne mènera à pas grand chose. Les belles paroles du forum seront elles suivies d’actes ? Nous espérons simplement qu’il ne faudra pas attendre 3 ans comme lors de la première mandature Wauquiez à la région, pour que les usagers voient concrètement de l’amélioration dans les services de mobilité en Auvergne et dans le Massif central. Il semblerait que Frédéric Aguilera ait une attitude plus volontariste et ouverte. Mais ce qui a été dit en introduction par Paul Henry Dupuy nous inquiète vraiment.
 

 
Au constat que 80% des déplacements domicile travail en Auvergne se font en véhicules individuels, on ne trouve rien à redire mais seulement qu’on va tenter « d’accompagner » :
 
« L’objectif est de développer la mobilité mais rendre accessible la mobilité individuelle si possible décarbonnée »
 
Nous répondons à ce forum : les habitants du Massif central ne vous ont pas attendus pour s’emparer des seuls moyens de déplacements à leur portée, leurs voitures, et ce par manque cruel de solutions de transports en commun fiables. Pour la décarbonation ne vous inquiétez pas, quand les solutions énergétiques plus propres seront accessibles et performantes, les usagers feront le pas. TOUS SEULS.

Répondre à cet article