Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil du site > En Train > Suppression des trains Intercités Aubrac et Cévenol : la SNCF anticipe. C’est (...)

Suppression des trains Intercités Aubrac et Cévenol : la SNCF anticipe. C’est fait ! [MAJ]

mercredi 1er avril 2015, par MG

[Mise à jour du 2 Avril]
 
Un élu nous indique que la ligne Intercités Montlucon - Paris par Bourges a également disparu de la carte publiée. Autres mises à jour en bas de page.

 
[Article du 1er Avril (Malheureusement pas un poisson)]
 
Avant même la remise des conclusions de la consultation publique sur l’avenir des trains TET Intercités, à la société dite ferroviaire on n’attend pas : selon nos révélations d’il y a quelques jours, issues de déclarations et de documents internes, le train Intercités Béziers Neussargues Clermont-Ferrand devait être supprimé dès septembre, et l’Intercités Cévenol remplacé en décembre de cette même année par un train régional,
 
...et bien au service Intercités on anticipe pour bien montrer que les décisions sont déjà prises. Voici la nouvelle carte des trains SNCF Intercités affichée ce matin sur le site www.sncf.com/fr/trains/intercites :
 

 
Notre collectif a décidé de réagir à cet empressement malvenu avant la saison estivale en envoyant un courrier au ministre des transports, au président de la SNCF, et à ceux des régions Auvergne, Limousin, Rhône-Alpes, Languedoc Roussillon, Midi Pyrénées, Provence Alpes Côte d’Azur ainsi qu’aux médias.
 

[Mise à Jour du 1er avril 17h]
Nous venons de rajouter à ces destinataires : le député enquêteur Philippe Duron, les présidents des conseils départementaux du Puy-de-Dôme, du Cantal, de Corèze, de Haute Loire, de Lozère, du Gard, de l’Aveyron, du Tarn, de l’Hérault et de l’Ardèche, les députés et élus qui ont été bernés par Mr Pépy, ainsi que les associations de défense.
 

Pour nous il n’est pas question une seconde que l’ex société ferroviaire quitte les lignes du Massif central en les sabordant. Il s’agit de biens communs et de deniers publics.
 

PDF - 34.1 ko

 

Dans la presse :