Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Témoignage : Alleyras / Nîmes, le train comme on l’aime

Témoignage : Alleyras / Nîmes, le train comme on l’aime

mardi 20 août 2013

La fête d’Alleyras vient de finir, c’est le signal de retour pour une petite fille venue passer 15 jours de vacances avec ses 2 super copines ; Meldwine et Nolwenn. La petite habite Toulon et habituellement je la ramène chez elle en voiture. Après réflexion je décide de faire le voyage en train pour éviter de conduire sous les grosses chaleurs de ce mois d’Août et échapper du même coup à la sur-fréquentation automobile des routes du sud.

1er étape, acheter le billet par Internet avec le Puy en Velay en ville de départ. Suivant le jour et l’heure choisis, un aller pour 2 vers Toulon me coûtera entre 121€ et 169€. Fiuuu, je trouve ça un peu cher. A ce moment là l’idée de me traverse de regarder ce qui m’est proposé en partant de la gare d’Alleyras. Bien m’en a pris !! Il m’est offert la possibilité de partir chaque jour à 8H56 depuis Alleyras via Nîmes et Marseille pour arriver à Toulon à 16H09. Soit 7 heures de route (dont 1H30 de pause déjeuner à Nîmes) et pour un tarif de 84€. Oui, vous avez bien lu : PRENDRE LE TRAIN en GARE d’ALLEYRAS pour descendre vers le Sud vous coûtera moins cher qu’un départ du Puy. Sachez-le.

L’occasion est trop belle de faire un petit reportage sur le tronçon Alleyras / Nîmes. Le voici :

Mardi matin 8H50 : nous arrivons sur le quai de la gare d’Alleyras où 2 personnes y attendent comme nous le train. Renseignement pris, seule la fille s’en retourne vers Montpellier, le père, lui, finit sa semaine de location à Cap’vacances. Les 2 sont d’accord pour affirmer le côté hyper pratique d’avoir une gare à moins d’un kilomètre de leur lieu de vacances.

Soudain je me rends compte que la petite et moi n’avons rien mangé avant de partir. Qu’à cela tienne, je crie après Stéphan le gérant de la petite épicerie « Relais de la gare ». Contre quelques pièces de monnaie celui-ci, grand sourire aux lèvres, me passe 2 croissants frais par-dessus le grillage bordant le quai. Le commerce de proximité dans toute sa noblesse.

Le train est maintenant là, nous nous engouffrons vite dedans car l’arrêt n’est ici que d’une seule minute, et encore...
Notre train est un TER à 2 wagons. Je compte 18 personnes dans celui où nous sommes montés. 10 minutes et quelques tunnels plus tard nos yeux sont rivés sur l’extraordinaire paysage qui défile devant nous. La rivière Allier nous escorte très gentiment en ce début de voyage. C’est une bien agréable compagne avec de jolies courbes. Le train roule lentement.

09H20 - Court arrêt en gare de Chapeauroux puis le train redémarre.

Les voies sont bordées de feuillus tandis que les hauteurs sont garnies de pins, du caillou partout. Tout est relief ici, nos yeux ne s’ennuient jamais.

09H30 - L’allure augmente. Le paysage défile plus vite.

09H45 - Nous voici en Gare de Langogne. Elle est bien plus grande que toutes celles que nous avons traversé jusqu’à maintenant. Sur le quai il y a une bonne dizaine de personnes qui attendent : qui avec une valise de vacancier, qui juste avec un petit sac, 2 ou 3 simplement les mains dans les poches. Un grand coup de sifflet et c’est reparti.

Le paysage devient moins accidenté. Un pêcheur, quelques vaches, un couple de chevaux viennent agrémenter ce décor toujours aussi beau. Vraiment quel plaisir, quel repos pour les yeux, quel bienfait pour l’esprit et le moral !

10H05 - La bastide St Laurent les Bains.

Nous nous mettons à quai au côté d’un TER identique au nôtre mais avec le nez dans l’autre sens. « Bon voyage Messieurs, Dames ! Saluez Alleyras de ma part et surtout : ouvrez vos yeux et profitez bien. »

L’allure augmente encore, le train ne balade plus, il avance maintenant de façon déterminée.

Le contrôleur passe. Il est en petite chemise, casquette SNCF et sourire aux lèvres. Il sait la chance qu’il a de travailler sur cette ligne.
C’est très agréable d’être contrôlé de cette façon.

10H25 - Petit arrêt en gare de Villefort. Nous sommes en Languedoc/Roussillon.

Notre wagon avale quelques touristes lourdement chargés + quelques autochtones.

10H40 - 3 minutes d’arrêt à GENOLHAC en Lozère
Quelques personnes s’embrassent et se quittent avec émotion. Je trouve les adieux fait sur le quai d’une gare toujours plus émouvants qu’ailleurs, je ne saurais dire pourquoi.

11H05 - Nous voici à Grand Combe la Pise, département du Gard.
Le vert du décor devient plus clair maintenant. Les feuillus semblent avoir négocié et obtenu le droit de coloniser les collines gardoises.

11H20 - Arrêt en la grande gare d’Alès.

Les chosent changent. Les hameaux deviennent de petites villes. Le Massif Central nous offre encore quelques collines mais ce n’est là qu’un baroud d’honneur. Dans quelques instants la Provence nous ouvrira ses bras.

Voilà, c’est fait. Nous entrons dans un nouveau monde. La ligne d’horizon devient une réalité. Quelques champs de tournesol et des parcelles de vignes commencent à apparaître.

Le style des maisons et des toitures change. Notre train, lui, file à vive allure sur une 2 voie. Dans la rame 90% des sièges sont occupés.

12H00 pile - Nous entrons en gare de Nîmes.

Mon récit s’achève ici. Je jette un œil sur les trains en partance et j’y vois des destinations comme Montpellier, Lyon, Marseille et même un TGV Lille-Flandres. Une invitation à d’autres voyages, d’autres récits.

Nous avons 1 heure ½ pour avaler un sandwich maison devant les grandes arènes de Nîmes. La petite est ravie.

Vraiment je ne regrette pas d’avoir choisi le train pour voyager et je vous encourage vivement à faire de même si l’occasion se présente.

Amicalement. Le beau Léon.

3 Messages

  • Témoignage : Alleyras / Nîmes, le train comme on l’aime Le 27 août 2013 à 14:31, par Anibé, grande usagère de la SNCF

    Salut l’Usager !
    En plus tu as de la chance d’être arrivé à Nîmes à midi !
    A quinze heures, du côté de la gare, tu n’avais aucune possibilité pour le sandwich !!! :oD

  • Témoignage : Alleyras / Nîmes, le train comme on l’aime Le 2 février 2014 à 22:15, par Didier

    Génolhac se trouve dans le Gard.

    • Témoignage : Alleyras / Nîmes, le train comme on l’aime Le 8 juillet 2014 à 16:43, par Le beau Léon

      Bien vu Didier et meaculpa.

      Je suis l’auteur du reportage et j’ai pris mes notes de la fenêtre du train. Arrivé à Génolhac j’ai cru être encore en Lozère mais vous le rectifiez à juste titre Génolhac se situe dans le Gard.
      Je n’ai pas les droits pour changer le texte posté, mais à la lecture des commentaires chacun aura l’info.

      Cordialement.

      Le beau Léon