Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Un TGV Paris - Montpellier Sud de France puis Montpellier St Roch c’est (...)

Un TGV Paris - Montpellier Sud de France puis Montpellier St Roch c’est possible !

mardi 30 octobre 2018, par Le Collectif

Et la SNCF le prouve tous les jours jusqu’à fin janvier pour cause de travaux en les faisant rejoindre... Sète puis... revenir. Une espèce de vibration, d’aller-venue sans doute, dans le réseau.
 
Mais qui sait... la décision prise d’allonger le parcours, en aller-retour, d’une soixantaine de kilomètres pour relier les usagers au centre ville de Montpellier, d’abord raviera les cetori, les sétois, et pourrait bien donner des idées aux pontes pépesques de la société dite ferroviaire dans le futur, aucun aménagement sérieux et rapide n’étant encore prévu pour amener les passagers de la gare betterave vers le centre de la métropolette.
 
Voilà donc une solution élégante qui en enchantera plus d’un.
 

 
Lisons le témoignage de Vincent qui a fait le trajet hier, dans l’extrait du journal de 7 heures de France Bleu Hérault ce matin (transcrit par nos soins) :
 


"La gare Sud de France fait encore parler d’elle.
 
Des passagers racontent que leur TGV est arrivé dans la nouvelle gare et qu’à ce moment là la SNCF leur a proposé de rester dans le train pour aller à Sète dans un premier temps puis revenir à Montpellier Saint-Roch pour ainsi ne pas avoir à prendre la navette et le tramway entre les deux gares. Vincent Coulon était dans le train.
 
« Je prends un billet pour Montpellier Sud de France donc Lille Montpellier. Lorsque j’arrive à la gare de Lille pour prendre mon billet TGV sur les panneaux d’affichage je vois marquer Montpellier Saint-Roch, donc je suis étonné je m’adresse au guichet d’information qui me dit : oui oui il va à Montpellier Saint-Roch. Mais il va aussi à Sud de France ? Puisqu’on venait me chercher à la gare : oui oui il s’arrête aux deux gares. Bon. Pas plus. Donc le voyage se déroule et au moment où le train arrive dans cette magnifique gare en pleine nuit j’entends, nous entendons les contrôleurs qui disent : ce train s’arrête donc à Montpellier Sud de France où nous sommes, que la prochaine gare c’est la gare de Sète et qu’ensuite c’est la gare de Montpellier Saint-Roch. Pour qui connait le trajet on dit : tiens on va à Sète pour revenir à Montpellier. Donc beaucoup d’angoisse et de désarroi et de personnes désemparées dans le train, en se disant : mais on va où ? On est où ? Entre Sud de France et Montpellier Saint-Roch... Donc des gens qui sont restés dans le train, d’autres qui sont descendus. Ceux-là j’ai l’impression que pour eux ça a été un peu compliqué de trouver une navette. Voilà. C’est le manque d’information quoi, c’est toujours ça qui est pénible. »
 
Le manque de communication, en fait la SNCF explique que le dernier TGV de la journée pour Montpellier Saint-Roch est obligé de faire un détour par la gare Sud de France et par Sète à cause de travaux sur la ligne classique qu’il ne peut donc pas emprunter. Il en sera ainsi jusqu’à la fin du mois de janvier.

 
Alors Sète futur et vulgaire quartier étape vers le chemin de la capitalette montpelliéraine aux milles éclats ? L’entourage pépesque, qui ne recule devant rien, serait-il devenu visionnaire ?

Répondre à cet article