Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Venez prendre le train à la gare d’Alleyras, c’est gratos ! [MAJ]

Venez prendre le train à la gare d’Alleyras, c’est gratos ! [MAJ]

mardi 5 août 2014, par La rédaction

[article du 30 juillet]
 
Toutes nos infos convergent pour confirmer qu’un voyageur qui monte actuellement dans un train à Alleyras, halte sans distributeur de billets, ne verra aucun contrôleur venir vers lui pour lui éditer le billet. Et il refusera même de le faire.
 
Que recherche la SNCF en agissant ainsi ? Nous sommes en période d’été et le trafic voyageurs est soutenu, donc c’est évident, la société dite ferroviaire a pour objectif de faire tomber les statistiques de fréquentation pour justifier la fermeture de la ligne.
 
Les témoignages récents de 4 personnes différentes qui resteront anonymes car n’ayant pas pu avoir leur billet, qui risquent en plus d’être poursuivies, le confirment. 2 de ces 4 personnes conscientes du problème de non prise en compte dans les statistiques de fréquentation, ont insisté à l’arrivée pour régulariser leur situation, peine perdue. Cela leur a été refusé.
 
Des raisons techniques ? On sait que les machines portables des contrôleurs ont besoin de se connecter via le réseau téléphonique mobile pour éditer les billets. Est-ce que sachant que c’est impossible à Alleyras, et pour éviter des complications de gestion évidentes, les contrôleurs ne veulent/peuvent pas en période de gros trafic émettre les billets puisqu’il leur faut attendre une demi heure à une heure pour capter du réseau dans les gorges ? Possible. Toujours est-il que cela fausse les statistiques de fréquentation de la ligne.
 
Le collectif des Usagers des Transports du Haut-Allier demande donc d’urgence à la SNCF l’installation d’un distributeur automatique de billets à Alleyras. Et nous rappelons aussi notre demande de mise en place d’un affichage des trains en temps réel afin de signaler les éventuels retards ou autres.
 
Voici la lettre adressée ce jour à la SNCF en charge des gares et du personnel. Copie est adressée à Messieurs les Présidents des régions traversées ainsi qu’à la presse et aux médias.
 
Réactions :
 

  • De Guy Vissac, Président du SMAT Haut Allier et du Pays de Lafayette (arrondissement de Brioude) :

Je vous remercie et vous félicite de votre intervention sur les conditions volontairement consenties qu’emploie la SNCF sur la ligne des Cévennes. Il est évident que l’objectif est de réduire tous services et statistiques afin d’apporter la preuve (tronquée) que cette ligne n’a aucune utilité. Je viens d’envoyer également une lettre au directeur régional de la SNCF en dénonçant les dysfonctionnements.


 
[Mise à jour du 8 aout]
 
Dans la presse :
 

  • Radio Totem journal de 8h00 du 8 aout 2014 :
    MP3 - 475.7 ko

     

  • Le Progrès La Tribune du 8 aout 2014 :  
  • Paroles de cheminots le 7 aout 2014 :  
  • FM43 le 7 aout 2014 :  
  • Intermodalités.com le 7 aout 2014 :  
  • France Bleu Pays d’Auvergne journal de 9 heures du 6 août 2014 :
    MP3 - 608.3 ko
  • France Bleu Gard Lozère journal de 7 heures du 5 août 2014 :
    MP3 - 137.8 ko

Le script :


La SNCF ferait-elle tout pour fermer la ligne Nîmes-Clermont Ferrand ? C’est en tout cas ce que croit le collectif d’usagers du transport du Haut Allier. La compagnie empêcherait la vente des tickets pour tricher sur la fréquentation de la ligne, selon le collectif, ce qui pourrait entraîner la fermeture de la liaison des Cévennes. Le collectif maintenant demande des explications et vient d’écrire au ministre des transports et au PDG de la SNCF.
  • France Bleu Gard Lozère journal de 8 heures du 5 août 2014 :
    MP3 - 431 ko

Le script :


La colère des usagers de la ligne ferroviaire des Cévennes. Vous êtes peut-être déjà monté à bord de ce train qui relie Nîmes à Clermont Ferrand. Les usagers soupçonnent la SNCF de vouloir fermer cette ligne. Elle tricherait, la SNCF, sur les chiffres de la fréquentation en empêchant la vente des tickets. Les explications de Marc Gouttebroze, le porte-parole du collectif des usagers des transports du Haut Allier.
 
« Nous avons eu le témoignage de plusieurs voyageurs qui, une fois dans le train, se voient refuser l’édition de leurs billets. Les petites gares dans les gorges du Haut Allier n’ont pas de distributeur de billets donc normalement c’est le contrôleur qui doit éditer leurs billets, et il se présente pas et ils sont introuvables. Le prétexte, c’est que dans les gorges du Haut Allier, les réseaux de téléphonie mobile ne passent pas et la confection d’un billet se fait avec leur terminal qui est connecté au réseau. On croit à la bonne foi des contrôleurs éventuellement mais nous, ce qu’on refuse de prendre en compte c’est les statistiques de fréquentation de la ligne du cévenole. On est très, très méfiants, on craint que la SNCF prenne ce prétexte encore et ferme la ligne. »
  • Mon43.fr édition du 4 août 2014 :    

titre documents joints