Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > En Train > Ligne Clermont Fd - Paris : les usagers veulent une liaison par train en (...)

Ligne Clermont Fd - Paris : les usagers veulent une liaison par train en moins de 2h30

vendredi 20 janvier 2023, par La rédaction

Tous les groupes d’usagers que compte le massif central demandent pour l’après 2028, date promise de fin des travaux et du renouvellement des Intercités sur la ligne qu’une solution soit mise en place pour que la liaison s’effectue en moins de 2 h 30. Ils demandent aussi un véritable engagement des parties concernées pour la période d’avant 2028 soit 5 ans, pour diminuer impact des travaux et les aléas presque quotidiens que connaît l’axe.
 
En effet maintenant que l’on sait qu’il n’y aura sans doute pas de ligne TGV pour le massif, le rapport du COI dit ceci : "Le projet de ligne nouvelle à grande vitesse dite POCL (Paris Orléans Clermont Lyon) a vu son opportunité largement remise en cause par les progrès apportés par le développement du système ERMTS" [page 59 de l’annexe] il était essentiel de ne pas se contenter pour 2028 de la solution toujours au rabais, c’est-à-dire une liaison aux caractéristiques dégradées, au temps de parcours plus long qu’il y a 10 ans, mais d’envisager dès maintenant la mise en place d’un système permettant le parcours en 2 h 30.
 
Essentiel pour Clermont dont nous sommes contents d’apprendre qu’elle ne deviendra pas la nième cité dortoir de Paris et que le prix de l’immobilier ne flambera pas grâce à son éloignement relatif maintenu, mais aussi essentiel pour le massif dans sa globalité avec une étoile auvergnate qui ne demande qu’à rebriller dotée de ses lignes vers la Méditerranée et Toulouse, vers Lyon, vers l’ouest et Bordeaux, toutes à renouveler et améliorer.
 
Ainsi les usagers viennent de demander au Président de la République une entrevue pour réclamer ce projet qu’ils pensent réaliste. L’Auvergne ne peut plus être considérée comme le seul cul de sac ferroviaire du pays et veut une liaison fiable, pérenne et correcte avec Paris, mais aussi avec les autres capitales régionales que sont Lyon, Bordeaux, Toulouse, Marseille. Simplement le retour demandé en quelque sorte de ce que le Massif central a connu depuis plus de 100 ans. Pas plus.
 
Voici le texte de la pétition destinée à soutenir la démarche :
 

Mettre plus de 3h pour rallier Paris en train depuis Clermont-FD, en 2023, c’est inacceptable !
 
La ligne est caractérisée par 2 sujets majeurs :
 
La non fiabilité de la ligne : retards et suppressions de train, en raison de pannes matérielles (rames âgées de plus de 40 ans et de plus de 30 ans pour les locomotives), vétusté des infrastructures ferroviaires, défaillance équipements, heurts d’animaux, chocs sur passages à niveau, etc...
Le temps de parcours s’allonge : pour rejoindre Paris depuis Clermont-FD il fallait 2h58 en 2008 par le direct. Il faut aujourd’hui 3h14, soit un allongement de 16 minutes ! (et nous ne parlons que du train direct, soit seulement un aller-retour par jour).
Depuis des décennies, les contribuables du Massif central regardent les constructions de lignes TGV de leurs compatriotes d’autres grandes villes les rapprocher de la capitale, quand eux s’en éloignent inlassablement.
 
Carte des temps de parcours depuis Paris en train TGV et intercités
 
 
Perspectives actuelles pour la ligne :
 
Après des décennies d’insuffisance d’investissement, le matériel roulant va être entièrement renouvelé d’ici 2026 et des travaux d’amélioration de la ligne devraient être achevés en 2028.
Ces investissements permettront de fiabiliser la ligne. Mais…
... si le temps de parcours est ramené à 3h06 par le train direct, cela représentera malgré tout un allongement de 8 minutes par rapport à 2008.
 
 
Trains Clermont Paris temps de parcours depuis 30 ans
 
Nous ne pouvons pas nous satisfaire d’un tel temps de parcours. Le dynamisme de nos territoires mérite mieux. Les Auvergnats méritent de disposer d’une ligne ferroviaire de qualité les incitant à préférer le train (mode de transport le plus sobre en carbone), à la voiture ou l’avion pour se rendre à Paris.
 
Nous souhaitons qu’un projet de trajet Clermont-FD / Paris en 2h30 maximum soit lancé dès aujourd’hui. Des solutions techniques existent, notamment une solution permettant également de traiter la ligne Limoges/Paris.
 
Nous refusons que Clermont-FD soit un cul-de-sac ferroviaire et que l’étoile ferroviaire de Clermont s’éteigne. Paris est également la capitale des Français vivant sur l’ensemble de nos territoires, notamment ruraux.
 
Dans ce contexte, 8 collectifs et associations d’usagers de trains du Massif Central ont adressé un courrier au Président de la République sollicitant un entretien pour évoquer un projet de « Clermont-FD/Paris en 2h30 » (copie de la lettre ci-après).
 
Pour avoir plus de poids, nous faisons appel à votre soutien citoyen. Nous devons collectivement et massivement montrer au Président de la République et au Gouvernement que c’est tout le Massif central qui se mobilise pour son accessibilité à la capitale. Et, au-delà, ce sont, également de nombreux Parisiens et Franciliens qui aspirent à accéder dans de bonnes conditions à leur terre de cœur, à leur lieu de villégiature, à notre Auvergne, à notre Massif central.
 
Nous avons besoin de vous, pour cela nous vous invitons à signer cette pétition. Merci pour votre soutien !

 
Le lien pour signer.
 
Et voici la lettre adressée ce jour au cabinet présidentiel signée par tous les groupes d’usagers actifs du massif central :
 

 
Les représentants des structures signataires lors de la dernière réunion de concertation :
 
Stéphanie Picard (Collectif de défense des usagers de Clermont Paris)


Un membre de ce même collectif

Eliane Serre (Collectif pour la réouverture de Clermont Le Montdore)

Jean-Louis Thévenon (AUTA)

Patrick Wolf (Objectif Capitales) et Marc Gouttebroze (Usagers des transports du Haut Allier - Collectif Nous Voyageurs ! Massif central - Vive le train Cévenol !)

Répondre à cet article