Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Provence-Alpes-Côte d’azur se décide enfin à soutenir ses petites (...)

Provence-Alpes-Côte d’azur se décide enfin à soutenir ses petites lignes

jeudi 19 novembre 2020, par La rédaction

La déclaration de Philippe Tabarot Vice - président chargé des transports du conseil régional PACA veut tout dire à elle seule :
 
« Il faudra investir 600 millions sur les trois lignes à savoir l’Étoile de Veynes, la Côte bleue et la ligne Nice – Limone »
 
Il était temps. La catastrophe climatique dans l’arrière-pays niçois aura provoqué un sérieux revirement sur l’intérêt que portait la région à ses lignes de trains et notamment celles soit-disant petites.
 
Le conseiller régional rappelle à quel point la ligne Nice - Tende est devenue une indispensable « ligne de vie » depuis la tempête Alex survenue dans la Roya et la catastrophe qui s’ensuivit ; rajoutons une « ligne de vie » tant pour la desserte régionale que pour la desserte internationale. On croit rêver après le manque d’intérêt de ce conseil régional durant des années.
 
A l’image de la prise de conscience tardive de sa voisine la région Rhône-Alpes Auvergne, ce retour en grâce en PACA est salutaire pour le réseau ferré du quotidien qui verra ainsi se redynamiser quelques "lignes fines" de plus au sud.
 
L’État et la Région PACA s’apprêtent donc à signer un protocole de financement de 600 millions sur les trois lignes, à savoir l’Étoile de Veynes dans les Hautes-Alpes, la Côte bleue entre Marseille et Miramas et la ligne Nice – Tende. Le conseiller régional et sénateur a déposé un amendement dans le projet de loi de finances 2021 pour que le soutien aux petites lignes ferroviaires passe de 300 à 600 millions dans le plan de relance.
 
Il indique aussi que cent millions iront à la relance des trains de nuit Paris - Tarbes et Nice - Paris
 
Lire l’article de Nice Matin : La ligne Nice - Cunéo est définitivement sauvée
 

Répondre à cet article