Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Trains autonomes : l’intéressant « écotrain » conçu dans le Tarn

Trains autonomes : l’intéressant « écotrain » conçu dans le Tarn

mercredi 13 avril 2022, par La rédaction

Dans notre article du 20 mars sur les solutions de mobilité légère envisagées nous étions très critiques sur la plupart des expériences de trains légers, sauf pour une, l’Ecotrain développé à Albi.
 
Un intéressant article récent d’Actu.fr développe l’état d’avancement de ce projet soutenu par la région Occitanie, pour lequel l’école des mines d’Albi - Carmaux participe activement.
 
Vous allez le lire mais oui dans le cadre du renforcement des services à l’usager rural il est digne d’intérêt si :
 
- contrairement à ce qui est suggéré dans l’article on ne touche pas au niveau des infrastructures qui doivent continuer à accueillir les quelques trains « normaux », des fois deux AR par jour sur certaines lignes,
- on aménage correctement la cohabitation entre ces navettes électriques sans conducteur et la circulation des trains normaux, ce qui sera très dur voire impossible avec la SNCF,
- on offre à l’usager rural un cadencement digne, une navette toutes les 30 minutes par exemple dans les deux sens,
- on offre aux usagers une desserte horaire étendue, de 6h à 24h par exemple tous les jours.
 
Alors dans ce cas oui ce type de navette autonome peut vraiment changer la donne et attirer de nouveaux habitants tels qu’on le voit dans les grandes villes pour les quartiers proche d’une ligne de métro ou de tram.
 

 
Toute la question est : comment faire cohabiter les trains SNCF et ce service de navettes autonomes ? Il y a certainement des solutions techniques faciles à mettre en oeuvre, mais dans notre pays tout n’est pas envisageable si facilement. Le désir politique y sera-t-il ? Nous en doutons. En tous cas cette expérience va quand même aboutir à du concret dans le Tarn en 2025 et dans le Gers plus tard. A suivre de très près donc.
 
De plus c’est la région Occitanie qui sera l’autorité de gestion du futur dispositif. On ne peut douter de son volontarisme de faire aboutir.
 
L’article se lit ici.
 

Répondre à cet article