Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Ligne Clermont Fd - Thiers - Boën - St Etienne - Lyon : la gare de (...)

Ligne Clermont Fd - Thiers - Boën - St Etienne - Lyon : la gare de Noirétable débroussaillée

vendredi 4 juin 2021, par La rédaction

Une cinquantaine d’usagers armés de serpes, ciseaux et faucilles ont quand même eu du mal à tout nettoyer tant la végétation avait envahie les voies.
 
Un laisser aller de SNCF Réseau, propriétaire des voies, qui, bien décidé à fermer cet axe, un jour de 2016 décida de la « suspendre » prétextant un manque de financement pour son entretien. On connaît bien ses méthodes, notamment mettre les élus et les collectivités devant le fait accompli. Depuis, la ligne est abandonnée et le groupe ferroviaire d’état comptait bien la fermer définitivement en juillet prochain. Elle n’a pas vraiment changé d’avis, malgré ses communiqués destinés à calmer les militants du collectif LeTrain634269 qui enchaînent les rendez-vous de protestation et essaient de mobiliser tous les élus du secteur. Nous verrons la valeur de la parole de SNCF Réseau dans un mois, puisqu’elle refuse d’écrire ses intentions.
 
En tous cas pour signifier à tous que le collectif est vaillant et toujours en vie ce dimanche 31 mars c’était jardinage au grand air :
 
Un équipement qui a fait ses preuves

Les premiers arrivants

Diaporama explicatif

Quelques uns des nombreux arbustes sur la voie


Près du tunnel de Noirétable...

...la grosse équipe de débroussailleurs

 
Le collectif continue ses courtes vidéos dans lesquelles chaque candidat aux régionales d’Auvergne Rhône Alpes prend position sur le thème bien sûr de la réouverture de ce tronçon vital entre les 3 grandes métropoles. Ici la candidate Lutte Ouvrière.

 

 
Parmi les actifs aux cisailles de ce dimanche se trouvait le technicien du Syndicat ferroviaire du Livradois Forez, organisme qui a en charge la ligne Pont de Dore Ambert La Chaise-Dieu Darsac, venu constater les dégâts. Guillaume Sournac nous expliqua les conséquences très néfastes de cet envahissement végétal sur l’infrastructure. On pourra écouter l’entrevue sur le site du Collectif de défense de Thiers Boën.
 

 

Répondre à cet article