Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > Actualités > Ligne des Cévennes sud : prendre le train est un casse-tête pour les (...)

Ligne des Cévennes sud : prendre le train est un casse-tête pour les lycéens

mercredi 12 octobre 2022, par La rédaction

Faire le choix en Hautes Cévennes du transport ferroviaire pour les parents des nouveaux lycéens de cette rentrée scolaire relève d’un parcours du combattant. Se constituer en Collectif devient nécessaire pour tenter d’y comprendre quelque chose et d’obtenir à la fois de la simplification et de l’égalité de traitement. Ils sont une quinzaine avec leur brevet en poche et pour les ¾ d’entre eux une mention. Des jeunes contents d’entamer leurs études lycéennes. On les imagine dans le train, matin et soir, toute la semaine. Pouvoir se déplacer, réviser, discuter, s’épauler, etc., pendant les 48 minutes de trajet les menant à Alès (ou Mende pour 2 d’entre eux). Le tout en toute sécurité et confort.
 
Des traitements différents

Mais pour cela, leurs parents doivent prendre pour eux, leurs billets pour chaque jour de chaque semaine. Il ne faut pas les égarer. Il ne faut pas se tromper de billet car ils sont datés. Une erreur a valu 50 € d’amende et 50 € de frais de dossier à l’un d’entre eux ! Une maman a reçu, elle, 3 cartes. Une autre, de Vialas en Lozère, a une carte SNCF pour son fils et n’a pas besoin de billets et c’est gratuit. Idem pour une lycéenne pour Mende.
 

Le collectif a écrit au service d’Alès Agglomération et aux élus concernés. Il a sollicité le soutien du Comité de défense des services publics. Avec son aide, les parents découvrent avec ahurissement 3 situations différentes : ceux habitant les Hautes Cévennes appartenant à l’Agglomération et allant au lycée d’Alès, ceux habitant en Lozère mais allant au lycée d’Alès et enfin, ceux habitant les Hautes Cévennes et allant dans un lycée de Lozère (pour tous, en Occitanie) ! D’où 3 traitements différents !
 
Ils ont le soutien du Conseiller départemental. Interrogé, le vice-président de la Région Occitanie (qui accorde la gratuité du transport) évoque le choix politique des agglomérations gardoises qui ont voulu conserver la compétence Transports... En attendant : gratuité totale pour quelques lycéens hauts cévenols, tarifs SNCF Formule pour Jeunes pour d’autres en l’absence de Convention Agglomération-SNCF..., avance obligatoire pour les parents de tous les billets du trimestre, remboursés en janvier 2023, leur a-t-il été dit.
 
[ source : Midi Libre 12 octobre 2022 ]
 
Comme quoi le train c’est complexe même quand on a des hommes politiques qui essaient de faire au mieux... ou qui prennent des mesures se contredisant les unes les autres. Harmonie qu’on vous dit. Et encore heureusement qu’on est dans la même région. Imaginez...

Répondre à cet article