Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Massif central & train de nuit : sa desserte correcte passera par une (...)

Massif central & train de nuit : sa desserte correcte passera par une rame dédiée

samedi 12 mars 2022, par La rédaction

C’est cette solution de rame directe tribranche par Clermont qui est prônée officiellement par la Région Occitanie, opposée à la desserte via Brive et la ligne Paris Toulouse, avancée par le gouvernement, et la seule solution possible pour une desserte complète des territoires auvergnats, caussenards, du haut Allier, de l’Aubrac selon la grande majorité des groupes de défense des lignes Béziers - Clermont Ferrand et Nîmes Clermont Ferrand, soit à ce jour la totalité des organisations moins une.
 
La solution par Aurillac n’en est pas une

 
Si le gouvernement l’a supputé, comme le dit le blog Transportail, pour faire plaisir aux élus cantalous, car ce n’était pas une demande des groupes de défense, il s’agit bien d’un rafistolage, d’un prélèvement de trois voitures couchettes sur le train de nuit unique Paris Toulouse, déjà bondé en permanence.
 
Le responsable des transports à la région Occitanie Jean-Luc Gibelin est vent debout contre cette annonce. Ecoutez cet extrait de notre discussion du 10 mars dernier :
 

Jean-Luc Gibelin Chargé transports Région Occitanie

 
Il rappelle aussi que lorsque Aurillac a été desservie en train de nuit via Brive, de façon éphémère, il existait plusieurs trains vers le sud ouest comme l’atteste cette carte reflétant le réseau en 2000 :
 

 
Pourquoi une proposition d’un TDN jusqu’à Mende ?
 
La question peut interroger. D’où sort ce projet ? Pourquoi Mende ? Pourquoi pas Millau, ville à la population double qui peut être desservie dans les même créneaux horaires ? Réponse :
 
Lorsqu’en novembre dernier un étudiant a contacté le Collectif des Usagers du Haut Allier pour lui proposer son étude de prolongation du TDN envisagé par le gouvernement vers Mende, nous avons très rapidement convoqué tous les membres du réseau massif central du Collectif Oui au Train de nuit, dont le secrétaire de l’association Amiga, créée pour célébrer le viaduc de Garabit puis défendre la ligne Aubrac, afin d’en discuter sereinement.
 
Et nous avons alors, c’était début décembre 2021, convenu ensemble que la proposition ne manquait pas d’intérêt dans une vision immédiate mais était extrêmement dangereuse dans le cadre de notre demande bien ancrée depuis deux ans d’un train spécifique tri-branche Paris Clermont vers Aurillac / Béziers et Nîmes. Tout simplement à cause du fait qu’il sera très difficile de faire accepter à un gouvernement quel qu’il soit le financement d’un nouveau train de nuit alors qu’une partie du sud du Massif central serait déjà desservie. Et donc nous nous étions promis de ne pas en faire l’apologie et d’enterrer la proposition car elle ne faisait que parasiter les efforts d’obtention d’une desserte complète.
 
Malgré cette décision l’association Amiga s’en est emparée et a décidé de la promouvoir. Puis au sein du Collectif Oui au train de nuit national favorable à toute avancée pour le TDN quelle qu’elle soit. Mais qui plaide aussi depuis longtemps pour le train direct tribranche dans une seconde période. Sauf que nous sommes persuadés qu’une fois cette desserte de Mende installée il n’y aura plus jamais de train tribranche spécifique alloué au Massif central.
 
Le revirement de cette association est-il dû à des ententes politiques trans-départementales ?
 
Y-a-t-il un projet commun électoraliste sur ce dossier ? Nous ne voulons citer qui que ce soit, mais les législatives arrivent les 12 et 19 juin 2022. Les mois qui viennent nous réservent des surprises. Nous vous en dirons plus après les présidentielles, au moins à la date de clôture des inscriptions des candidats à la députation, le 20 mai 2022.
 
En tous cas l’ensemble des groupes de défense du ferroviaire du Massif central moins un, continue à se battre de plus belle pour le train de nuit direct par Clermont qui seul aboutira à une service correct des populations. La campagne d’information auprès de tous va s’intensifier. Rejoignez nous !
 
Et voici un bel flyer ou une belle affiche à reproduire et à diffuser à volonté (en PDF en cliquant) :

 

 
 
Dans la presse :
 
- Le Progrès du 17 mars 2022 : Un collectif veut que le futur train de nuit passe par la ligne Cévénol
 

 
- Midi Libre du 26 février 2022 : Le train de nuit attendu pour la ligne des Cévennes
 

 
- Zoom d’ici du 23 février 2022 : La desserte du Massif Central en train de nuit refait parler d’elle
 

 
- Midi Libre Lozère du 21 mars 2022 : La ligne des Cévennes encore une fois écartée des cartes ferroviaires
 

 

Répondre à cet article