Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Communiqués presse > Le Ministre des transports s’exprime sur le retour des trains de nuit dans (...)

Le Ministre des transports s’exprime sur le retour des trains de nuit dans le Massif central

mercredi 24 novembre 2021, par La rédaction

Mais rien de nouveau...
 
Dans une réponse aux questions posées par le député de Haute-Loire Jean-Pierre Vigier, au sujet du retour des trains de nuit Aubrac et Cévenol disparus en 2003 Jean-Baptiste Djebarri vient de préciser les intentions du gouvernement, ou plutôt rappeler ce que nous savions déjà.
 
Voici le courrier reçu il y a quelques jours :
 

 

 
Le texte écrit de la réponse :
 



Monsieur le Député,
 
Vous avez souhaité appeler mon attention sur la relance des trains de nuit, notamment s’agissant des liaisons en direction de l’Auvergne. Comme vous le rappelez, le Gouvernement fait de la relance des trains de nuit une priorité après de nombreuses années de déclin. Plusieurs axes de travail ont été entrepris.
 
Il s’agissait en premier lieu d’assurer la pérennité des deux lignes encore ouvertes (Paris-Briançon et Paris-Rodez) À cet effet, 44 M€ ont été investis pour rénover les 71 voitures des deux lignes actuelles. Grâce au 100M€ du plan de relance, nous avons rouverts deux nouvelles lignes (Paris-Nice et Paris-Tarbes-Lourdes).
 
Un travail est également effectué au plan européen pour proposer dès la fin 2021 un Paris-Vienne ou encore un Paris-Berlin à horizon 2023.
 
Ensuite, le rapport sur les trains d’équilibre du territoire prévu par la loi d’orientation des mobilités (LOM) a été remis au Parlement il y a quelques mois. Plusieurs axes stratégiques de développement des trains de nuit ont ainsi été identifiés, avec l’ambition de renouveler le modèle économique et d’ouvrir progressivement une dizaine de nouvelles lignes d’ici 2030.
 
Comme vous l’évoquez, des pistes de réflexion sont envisagées pour une meilleure desserte du Massif central. Une desserte de Clermont-Ferrand est ainsi proposée. Cela permettrait de desservir la gare d’Aurillac comme vous l’appelez de vos voeux. Par ailleurs, le Gouvernement envisage les futurs tracés en cohérence avec les perspectives de fréquentation et la nécessaire soutenabilité inhérente à de telles liaisons.
 
Plus globalement, le Gouvernement reste également très attentif à la remise en état de la ligne de l’Aubrac, reliant Béziers à Clermont-Ferrand. Cette ligne bénéficie d’une attention toute particulière étant donné l’état et la vétusté de cette infrastructure, en partie équipée de rails de type « double champignon » désormais obsolètes. Pour pallier à cette détérioration et rétablir les circulations qui ont été interrompues sur la section Neussargues - Saint- Chély-d’Apcher depuis décembre 2020, l’Etat et les régions Occitanie et Auvergne- Rhône-Alpes ont conclu début 2021 une convention de financement d’un montant de 11,47M€, permettant de réaliser des travaux d’urgence, dont la première tranche de 3 M€ est réalisée dès cette année afin de renouveler 6 000 traverses en bois et de corriger la géométrie de la voie : la réalisation de ces premiers travaux permettra la reprise de l’ensemble des trafics à l’automne 2021. Par ailleurs, l’Etat et les deux Régions concernées ont décidé de lancer dès cette année des études relatives au remplacement des rails « double champignon », afin notamment d’évaluer les coûts et les conditions techniques d’une telle opération, sachant que ce remplacement est nécessaire au maintien de circulations de trains avec voyageurs. En tout état de cause, cette ligne appelle la définition d’une vision et d’une stratégie d’investissements de long terme sur lesquelles l’Etat et les Régions continuent de travailler.
 
S’agissant également de la ligne du Cévenol, des travaux d’urgence, assurant une pérennité des circulations jusqu’à l’horizon 2023, ont été financés en 2020 par les Régions Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie sur leur périmètre respectif dans le cadre des contrats de plan Etat-Région (CPER), avec un apport de l’Etat de 6,2 M€.
Soyez ainsi bien assuré que le Gouvernement est à pied d’oeuvre pour assurer la meilleure desserte possible des territoires tout en étant à l’écoute des acteurs locaux et des parlementaires pour envisager les meilleures options de dessertes.
 
Je vous prie de croire, Monsieur le Député, à l’expression de mes salutations les plus sincères.
 
Jean-Baptiste DJEBBARI


 
Jean-Pierre Vigier a également interpellé le Premier ministre plus précisément au sujet du retour du train de nuit de la ligne du Cévenol. Merci à lui. Attendons la réponse.
 

Répondre à cet article