Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > « Oui au train de nuit » demande 5 Milliards d’euros par an pour la (...)

« Oui au train de nuit » demande 5 Milliards d’euros par an pour la régénération du réseau

mardi 7 décembre 2021, par La rédaction

A l’occasion de l’inauguration de nouveaux trains de nuit le Collectif Oui au train de nuit demande 5 Milliards d’euros par an pour la régénération du réseau historique. Notre collectif des usagers du Haut-Allier est bien sûr complètement en accord avec cette exigence aussi nous publions le communiqué de presse de l’organisation.
 
Dimanche 12 décembre le train de nuit Paris-Tarbes-Lourdes sera relancé, 4 ans après son démantèlement en 2017. Deux jours plus tard, ce sera au tour de la ligne Paris-Vienne d’être inaugurée. Le collectif « Oui au train de nuit » se félicite de cette renaissance. C’est une victoire pour les usagers, les associations, les collectifs et les élu-es qui dénonçaient la suppression des trains de nuit et qui depuis demandent leur retour, pour desservir les territoires et protéger le climat.
 
Toutefois, nous soulignons le besoin d’investissements importants pour opérer un véritable retour des trains de nuit. Le rapport « TET » publié par le gouvernement en mai 2021 a montré la pertinence de construire une nouvelle génération de trains de nuit, avec un parc de 600 voitures, ce qui correspond à un investissement de 1,5 Milliard d’euros. Pour l’instant l’État a financé la rénovation des 122 voitures-couchettes Corail : c’est un bon matériel, mais qui ne dispose pas d’accessibilité PMR, de voitures-lits « classe affaire », ni de sièges inclinables pour les « petits prix ». Le parc est composé uniquement d’un nombre réduit de voitures-couchettes et de voitures de jour. Cela ne permet pas un redéploiement à la hauteur des standards européens.
 
Par ailleurs, depuis des années les circulations ferroviaires nocturnes sont perturbées à cause du mauvais état du réseau ferré. Les travaux nocturnes affectent aussi bien les trains de nuit que le fret. Pour que le réseau national soit en capacité d’accueillir une forte augmentation du trafic fret et voyageurs d’ici 2030, au moins 5 Milliards d’euros d’investissement par an sont nécessaires (aujourd’hui la régénération est financée à hauteur de 2,8 Milliards d’euros par an). Cet investissement est une priorité. Il permettra la mise en service d’une diversité d’offres, avec des projets émergents en Europe, comme les trains régionaux cadencés à la demi-heure ; les trains de type Intercités de nuit et de jour ; le doublement du fret...
 
Oui au train de nuit appelle le gouvernement à concrétiser avant la fin du quinquennat les investissements pour la construction des 600 voitures de nuit et pour régénérer le réseau. Les candidats aux élections 2022 sont également invités à se prononcer en ce sens sur ouiautraindenuit.wordpress.com (vous y trouverez également l’agenda des actions prévues à Narbonne, Lourdes, Paris et Briançon).
 

Répondre à cet article