Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > Actualités > Voyageurs de la ligne du train Cévenol baladés et laissés pour compte par la (...)

Voyageurs de la ligne du train Cévenol baladés et laissés pour compte par la SNCF : encore un témoignage

mercredi 1er juin 2022, par La rédaction

Anne-Rose a contacté les groupes de défense des usagers en désespoir de cause : elle aussi ne parvenait pas à obtenir les informations qui lui étaient nécessaires pour son trajet en train.
 

Je tiens à vous faire part de mon profond mécontentement quant à la façon dont la SNCF gère la relation avec ses usagers.
 
Cherchant à me rendre de Clermont-Ferrand à Genolhac par le Cévenol comme je l’ai déjà fait plusieurs fois, j’ai eu la surprise de constater qu’il était noté une correspondance : en cliquant sur le détail du billet (voir capture d’écran ci-jointe) j’ai alors découvert que le train s’arrêtait à Brioude et que le reste du trajet (les 3/4 en fait !) s’effectuait en bus ! C’est-à-dire sans toilettes, sans possibilité de travailler…
 
 
Rien n’est expliqué sur le site. Que se serait-il passé si je n’avais pas eu l’idée de cliquer sur le détail du trajet, moi qui voyage avec de lourds bagages ?
 
Pensant à un bug, j’ai alors cherché sur un autre site, le site SCNF Ter Auvergne- Rhône Alpes (www.m.ter.sncf.com) et là, déconvenue totale : lorsque je saisis mon itinéraire le site m’informe pour la gare de Genolhac qu’ « aucune gare ne correspond à ma saisie » !
 
Et ceci, toujours sans aucune explication…
 
J’ai donc cherché, fouillé sur Internet pour obtenir des informations sur la disparition étrange du Cévenol mais rien, aucune annonce, aucune information… Je suis alors tombée par hasard sur le site du Collectif des Usagers des Transports de l’Haut-Allier (https://usagers-transports.haut-allier.eu) où j’ai trouvé un numéro de téléphone (espèce disparue définitivement des sites SNCF…) et laissé un message…
 
Quelques minutes plus tard j’étais rappelée par une personne fort aimable qui m’a expliqué - enfin ! - que chaque année des travaux obligeaient le Cévenol à interrompre son activité, cette année jusqu’au 17 juin.
 
EST-CE NORMAL QU’IL FAILLE S’ADRESSER A UN COMITE D’USAGERS POUR OBTENIR UNE INFORMATION AUSSI SIMPLE ???!!!
 
Bien à vous
 
Anne ROSE

 

Anne-Rose a trouvé sur le site des Usagers du haut Allier le contact téléphonique du Comité de défense des services publics en hautes Cévennes. Voici la réponse de son Vice-président :

Merci chère madame de ce témoignage très circonstancié et qui nous sera évidemment très utile lors d’une rencontre que nous devons avoir avec notre Direction de ligne SNCF Méditerranée-Causses-Cévennes à Génolhac le lundi 13 au matin en présence de nos élus locaux.
 
Votre témoignage sera accompagné de nombreux autres, tous illustrant les dysfonctionnements nombreux et récurrents, très souvent liés au fait que les dispositifs mis en place par exemple pour les périodes de travaux ne sont pas vraiment suivis sur le terrain dès lors qu’ils ont été élaborés. C’est la présence des associations d’usagers qui, parfois, permet l’alerte. C’est ce que vous soulignez et qui nous fait dire que l’esprit "service public" est aujourd’hui très altéré. Cette dégradation repose aussi très souvent sur la séparation de la SNCF originelle en 4 entités qui semblent avoir bien du mal à se coordonner.
 
Nous reconnaissons la complexité du sujet des transports en général et de celui ferroviaire. C’est pourquoi notre demande permanente est d’être présents en tant qu’associations d’usagers aux côtés de la SNCF. Les choses évoluent en ce sens actuellement depuis environ 2 à 3 ans mais sont loin encore d’être efficientes. On assiste plutôt encore trop souvent à de la remédiation à postériori, quand il est trop tard et que trop d’usagers ont été pénalisés doublement, triplement... souvent par leurs dépenses supplémentaires, du temps perdu, de la fatigue, des pertes de rendez-vous divers, de correspondances, etc. etc.
 
Je suis absolument heureux et fier que vous ayez pu atteindre le site internet de l’association des usagers du Haut-Allier et en cascade pu trouver mes coordonnées qui nous ont permis d’échanger. Le collectif formé par 5 associations tout au long de notre ligne des Cévennes et du Cévenol voit ainsi ses efforts confortés et récompensés.
 
C’est d’ailleurs pour cela que je fais copie de cet échange à l’association du Haut Allier qui devrait probablement le mettre en ligne. Je pense que vous n’y voyez pas d’inconvénient et ose même vous demander de m’envoyer éventuellement une photo qui pourrait se rattacher à tout ceci.
 
Enfin, et j’en serais réellement très heureux, si vous veniez à Génolhac, de tenter une rencontre en "présentiel" pour évoquer tous ces sujets de première importance pour notre ruralité et le ferroviaire !
 
Avec, encore une fois, tous mes remerciements.
 
André Joffart

De notre côté nous mettons en copie la direction régionale SNCF Auvergne Rhône Alpes.

Répondre à cet article