Prix des billets TER : une pétition pour demander l’alignement sur celui d’un covoiturage

, par La rédaction

Si certaines régions, peu nombreuses il est vrai, pratiquent à intervalles réguliers des prix planchers des billets TER, comme la région Occitanie tous les premiers weekends du mois avec ses billets à un euro sur tout le réseau, d’autres comme Auvergne Rhône Alpes, comme PACA, se fichent bien de motiver les citoyens pour qu’ils changent leurs habitudes de déplacement. Au contraire, moins ils ont de personnes à transporter mieux se portent leurs budgets.
 
Partant de ce constat une pétition vient d’être lancée, dont nous sommes cosignataires, pour demander des tarifs TER alignés sur le prix du covoiturage. L’initiative vient du collectif Oui au train de nuit, rédacteur d’un article sur le sujet dans le blog du site Médiapart.
 
Extraits de l’article :

 

Le plein tarif des TER est deux fois plus cher que le covoiturage. Les voyageurs sans réduction ont tendance à se reporter sur l’automobile, qui réalise 80 % des déplacements. Pour ceux qui recherchent une alternative, le covoiturage est devenu la référence des prix. Alors pour faire revenir les voyageurs vers le train, bientôt un « tarif pour tous au prix du covoiturage » ?
 
De nombreux voyageurs occasionnels sont découragés par les prix
 
Les prix du Train Express Régional (TER) sont souvent incompréhensibles pour les usagers et plus encore pour les non-usagers. Certains usagers experts, ou les abonnés, payent parfois un prix attractif. A l’inverse, les voyageurs sans abonnement, appelés « voyageurs occasionnels », sont confrontés à des prix beaucoup trop élevés. Le plein tarif, relativement similaire d’une région à l’autre, est environ deux fois plus cher que le covoiturage : « Je suis allé à la gare et, vu le prix du TER, 55€ pour faire 150km entre Tarbes et Toulouse aller-retour, finalement j’ai pris ma voiture. D’ailleurs, le covoiturage est à 26€ aller-retour », témoigne un habitué de l’automobile.
 
Le covoiturage est la référence des prix
 
En France 83 % des courtes distances sont parcourues en voiture individuelle. Dans la ruralité et dans les villes moyennes l’usage de la voiture est la norme. Pour ceux qui recherchent une alternative, la référence est donc le covoiturage. Pour que les voyageurs se reportent vers le train, le prix a besoin d’être compétitif avec le covoiturage, soit environ - 50 % du plein tarif actuel du TER.

On peut signer la pétition ici :

Dans la presse :

 Totem Radio : journal du 15 avril 2024 à 06h00 :

L’info du Cantal 15/04/24 ? 06h00

 Totem Radio : journal du 15 avril 2024 à 06h30 :

L’info du Cantal 15/04/24 ? 06h29

 Totem Radio : journal du 15 avril 2024 à 07h30 :

L’info du Cantal 15/04/24 ? 07h30

 Totem Radio : journal du 15 avril 2024 à 08h30 :

L’info du Cantal 15/04/24 ? 08h29

 Totem Radio : journal du 15 avril 2024 à 12h00 :

L’info du Cantal 15/04/24 ? 12h00