Suivre la vie du site RSS 2.0

Accueil > En Train > Gare de Chamborigaud sur la ligne des Cévennes : le comité de défense des (...)

Gare de Chamborigaud sur la ligne des Cévennes : le comité de défense des services publics hausse le ton

samedi 15 octobre 2022, par La rédaction

Eternel grief que les citoyens de la ligne Nîmes Clermont-Ferrand et particulièrement entre Alès et Brioude ne cessent d’adresser à la SNCF, que ce soit en partie occitane ou en partie Auvergne Rhône Alpes : le désintérêt persistant des usagers des gares et haltes de montagne par leur gestionnaire historique.
 
Ainsi zoom sur Chamborigaud et sa gare ouverte en 1867 et fermée il y a plusieurs années en catimini (puisque impossible d’accéder facilement à l’année de fermeture des bâtiments aux voyageurs). Elle est désormais remplacée par une halte, un « point d’arrêt non géré » (PANG) à entrée libre.
 

 
Plusieurs dysfonctionnements ont été signalés les années précédentes par le Comité de défense des services publics en hautes Cévennes, dernièrement la non desserte de la gare par les bus de substitution,
 
Un incident parmi d’autres mais point de corrections. Déroulé du dernier signalement :
 
Le 10 octobre, Jean-Claude, usager vigilant :
 
Lundi 10 octobre. Vers 11h30, ce car, en direction d’Ales, s’arrête en bas de la gare de Chamborigaud. Après avoir klaxonné sur le pont, il s’est déporté à gauche en sens inverse de la circulation... une personne descend en courant de la gare...
 

 
Le 12 octobre :
 
De nouveau, ce mercredi mati, le car Scmhitt de 11h35 en direction d’Alès s’est arrêté en bas de la gare après avoir klaxonné.
 
Le 13 octobre :
 
Le car Schmitt de 11h25 pour Alès est bien monté à la gare (en marche arrière !!!). Par contre cet horaire (11h25) affiché sur le tableau lumineux ne correspond en rien aux horaires que j’avais téléchargé sur le site SNCF.
[...]
Les horaires des cars de substitution sont erratiques par rapport aux horaires de la période du 2/7 au 10/12/2022 qui avaient été publiés sur Internet par la SNCF. Sur SNCF Connect on indique trains et cars pour demain. La ligne est-elle complètement en travaux ou bien circulation hybride trains et cars ? Les informations en gare de Chamborigaud sont lamentables. Voici les photos.
 
L’horaire du car (11h21) ne correspond en aucune manière à l’horaire normal (10h49)

 
A droite l’affiche des horaires obsolètes (18 juin - 1er juillet 2022 !!!) recouvre partiellement l’affiche de gauche (horaires 2 juillet - 10 décembre 2022) masquant ainsi certaines informations. En haut à gauche : « Plan de situation » : aucune indication sur les lieux d’embarquement des voyageurs en cas de cars de substitution. Cette information ne figure nulle part ailleurs dans la gare.

 
Information lacunaire, la possibilité d’acheter son billet par téléphone sans passer par l’appli est absente : anomalie totale !

 
Les horaires d’ouverture du guichet de la gare de Génolhac sont- ils à jour ????

 
Cet abribus qui sert d’arrêt pour les cars de substitution dans le sens Nîmes-Clermont dépend-il de la SNCF ? En tout cas aucune information !

Hommage en clin d’oeil à l’usager attentif et désespéré :

 
Donc pas de corrections malgré les nombreux signalements aux service satisfaction clientèle de SNCF Occitanie. Le dernier courrier du Comité tape du poing sur la table et demande de l’anticipation indispensable à un fonctionnement normal :
 

Le 14/10 à 11h45
 
Merci pour vos réponses qui vont permettre de remédier sans doute à quelques-unes de nos remarques.
 
Pour autant, et c’est bien la nième fois que nous le soulignons : tout dysfonctionnement signalé puis corrigé et régulé doit servir à pérenniser l’amélioration obtenue !
 
Pour cela, une seule méthode valable l’ANTICIPATION.
 
Celle-ci ne peut être efficace que si elle est concertée avec l’ensemble des partenaires (SNCF dans toutes ses entités, usagers et souvent élus).
 
C’est pourquoi, lorsque cela ne s’installe pas de façon satisfaisante, c’est-à dire quand on s’aperçoit que le dispositif (ici, substitution par cars), malgré le bilan positif d’une année passée, n’est pas fidélisé l’année suivante, il faut installer l’outil de correction en anticipation. En plus clair, il faut mettre place le contrôle de la mise en place du dispositif. En réflexion collective, on peut trouver de nombreuses façons de faire. Vous en citez une qui est la tournée. Il faut la définir ensemble et, voire inclure dans le dispositif la présence des associations (sous la forme de référents à solliciter pour vérifier la présence des outils de communications par exemple). On voit bien, quand on a la volonté pour un meilleur service, quand on est ouvert à la concertation, que l’on peut trouver de très nombreux moyens d’anticiper les difficultés. Je parle ici de considérer la notion de « référents » de façon réciproque. Vous êtes notre référent (c’est simplifié mais c’est aussi une réalité à compléter) et nous demandons à être les vôtres. Pour cela, il faut bien entendu jouer le jeu de la transparence et de la simplicité. L’exemple de notre demande constante d’avoir accès aux conventions qui lient la SNCF avec les transporteurs est un des plus intéressants à discuter. C’est de cette façon que nous avons si bien travaillé pour définir les consignes à donner aux conducteurs des bus ! Décisions conformes et satisfaisantes pour tous, installées une année mais vite oubliées, ballotées, soumises aux vents des différentes crises, les années qui ont suivi... le tout au détriment de la sécurité et des attentes des usagers.
 
Remédier est bien mais ce n’est plus du tout suffisant.
 
Nous ne renoncerons jamais à faire améliorer le service dû aux usagers ni à vous proposer nos services l
 
Nous sommes sûrs que ce serait une très bonne base de travail pour la rencontre que nous propose M. Philippe Bru, Directeur, fin octobre-début novembre.
 
Bien entendu, ces réflexions exprimées ci-dessus, sont valables pour tous les points relevés et auxquels vous répondez.
 
Poursuivons donc nos échanges mais donnons leur très rapidement une concrétisation toujours en anticipation !
 
Merci à vous, Monsieur Jacques, de bien vouloir relayer à l’ensemble de vos Directions car l’usager n’a pas vocation à s’adresser aux multiples services cohabitant dans la SNCF.
 
Nous attendons aussi impatiemment votre tournée pour laquelle nous nous mettons à disposition en accompagnement.
 
Bonne fin de semaine.
 
André Joffart pour le Comité de défense des services publics et des usagers dans les hautes Cévennes
 
Dernière minute : Madame Bonnefoy, notre Présidente, vient de m’appeler me racontant avoir été par hasard en voiture derrière le car au même horaire que les autres jours et qu’à nouveau il a effectué la mauvaise manoeuvre ne montant pas à la gare ! Voilà ! C’est un hasard extraordinaire qui vous prouve une fois de plus une situation devenue maintenant totalement inadmissible.
 
Et croyez surtout que nous sommes extrêmement patients mais que cela ne saurait surtout plus durer.
 
Je suis désolé d’avoir à abandonner le ton conciliant de ce long écrit mais ce n’est que le reflet d’une situation permanente que nous refusons.

Répondre à cet article