Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Prolonger le train de nuit Paris Aurillac jusqu’en Lozère et Aveyron

Prolonger le train de nuit Paris Aurillac jusqu’en Lozère et Aveyron

lundi 25 avril 2022, par La rédaction

Ceux qui nous suivent ont compris qu’il y avait mésentente sur la proposition de prolongation de la desserte en train de nuit depuis Aurillac vers le sud du Massif central.
 
L’association du Cantal « Amiga », créée pour défendre le viaduc de Garabit, qui s’est emparée d’une de nos réflexions en fin de l’année dernière (voir notre article) défend la poursuite du train vers Mende, ce que nous trouvons aberrant, cette ville n’ayant jamais été desservie par le train de nuit, étant une commune d’une importance démographique moitié moindre par rapport à Millau, qui, elle, a été desservie par le passé, et surtout cette proposition farfelue met très fortement en péril notre demande de retour du train de nuit Paris Clermont tribranche vers Aurillac Béziers et Nîmes, puisqu’une fois Mende desservie les cabinets parisiens prétexteront que oui le massif central est suffisamment doté en train de nuit.
 
On nous rétorque que Millau sera desservie par le train de nuit allant à Rodez via Sévérac lorsque le tronçon Sévérac Rodez sera rouvert. Deux objections :
- La réouverture de cette ligne est programmée au mieux pour fin 2026, le train de nuit arrive à Aurillac avec son éventuelle prolongation en 2023,
- Les wagons couchettes de Millau et de Rodez seront pris sur le même train que ceux pris pour Aurillac soit 8 voitures de moins sur le Paris Toulouse.
 
Carte issue des plans du gouvernement d’ici 2030. Aucune communication n’a été faite pour la desserte signalée de Clermont-Ferrand qui elle aussi est polémique. Ajoutons que les 3 lignes rouges vers le sud c’est le même train !

 
Résumé
 
La proposition de l’association Amiga : "Desserte du coeur du Massif central" comme annoncé sur son site, Mende desservi via Aurillac en 2023, Millau desservi par Rodez en 2026 au mieux, autrement dit aucune place pour la desserte complète du Massif central avec sa partie Est par la ligne du Cévenol. Le train tribranche ne reviendra jamais.
 
Nous faisons une autre proposition
 
Nous ne pouvons laisser faire. Le terminus Mende de ce train de nuit, bien étrange, fera sans doute le bonheur du candidat aux législatives de Lozère, maire de la ville qui n’en demandait pas temps... au détriment des maires de Millau et Sévérac qui eux devront attendre 2026 - 2027 pour la desserte de leur ville.
 
Les associations et groupes de défense du ferroviaire du Massif central, sauf Amiga, propose la prolongation du TDN Paris Aurillac vers Millau. Il desservirait ainsi dans le même ordre de temps la station du Lioran, Saint-Flour, Saint-Chély d’Apcher et Marvejols, l’ouest de la Lozère, puis Sévérac-le-Château et Millau, l’est et le sud Aveyron. Provisoirement jusqu’au retour du train tribranche sans doute après 2030. Voici nos calculs horaires :
 

 
Les avantages du Paris Aurillac Millau
 

- Le remplacement de la desserte via Aurillac par celle future via Clermont sera transparente pour les millavois et les mendois,
- Nous avons l’assurance que des TER Occitanie seront en correspondance sur la barre lozérienne pour acheminer les mendois vers Marvejols et vers Labastide pour prendre les trains de nuit des branches ouest ou/et est,
- L’effet « suppression de la desserte TDN » de Mende lors de l’avénement du tribranche sera évité,
- Deux villes importantes desservies en 2023 avec Sévérac-le-Château (5000 habitants) et Millau (25 000 habitants). Mende : 12 000 habitants.

 

Les groupes de défense se regroupent en collectif
 
Le collectif "Nous, voyageurs ! Massif central" est créé pour parler d’une même voix sur la problématique transports. Il regroupe à ce jour trois entités, sans doute d’autres viendront se joindre.
 
Il dispose déjà d’un site web qui reprend leurs articles (pour le moment seuls ceux du Collectif des usagers des transports du haut allier mais ça va très vite évoluer). Il est disponible dans la plupart des langues, même l’occitan, et c’est ici :
 

 
Nous venons d’adresser la proposition de prolongement du TDN Aurillac vers Mende au Premier ministre et aux autorités adéquates.
 
Et nous vous tiendrons informés.
 

Répondre à cet article