Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Ligne du train Cévenol : SNCF AuRA / Lyon ne gère plus rien (ou s’en fiche) (...)

Ligne du train Cévenol : SNCF AuRA / Lyon ne gère plus rien (ou s’en fiche) [MAJ]

jeudi 1er novembre 2018, par Le Collectif

S’en fiche ou plus exactement sabote. Formidable : entre Clermont-Ferrand et Nîmes ce 1er novembre 2 circulations en doublon mais 1 CAR POUR les VOYAGEURS + 1 TRAIN VIDE interdit à ces derniers !!
 
On le voit la direction régionale SNCF Lyon délaisse complètement les usagers du territoire auvergnat et les autres. Aberration totale, résultant du manque d’anticipation évident :
 
En effet, le TER 873991 Clermont-Ferrand > Nîmes du matin (AOT Auvergne-Rhône-Alpes) était indiqué comme ne circulant pas le 1er novembre, jour férié, sur les fiches-horaires.
 
Mais suite à bug de programmation dans les serveurs informatiques, les ventes ont pourtant été maintenues ouvertes sur Internet et terminaux des guichets pour ce train là, donc des billets ont été vendus...
 
En conséquence, une décision de dernière minute a été prise par la SNCF : mise en place d’un autocar de substitution sur l’horaire du 873993 du samedi (départ 7h32 Clermont-Ferrand), sans explication sur le pourquoi de cet horaire "décalé"...
 
Un comble : l’achat de billets pour cet autocar est impossible puisqu’il n’apparaît pas dans les offres !!
 
Pire : Le TER 973994 du soir de sens contraire, Nîmes > Clermont-Ferrand (financement Auvergne-Rhône-Alpes), n’aurait pas pu circuler (puisqu’assuré par le matériel habituellement acheminé le matin par le TER 873991). Aussi, la SNCF a finalement fait circuler, en plus de l’autocar (!!), un train vide (non commercialisé) en début d’après-midi sur la totalité du parcours de Clermont-Ferrand vers Nîmes (juste devant le TER Occitanie régulier 877957 dit « Cévenol ») afin que le TER 873994 puisse être assuré !
 
On comprend donc mieux pourquoi l’exploitation de la Ligne des Cévennes coûte si cher, avec des prises de décisions aussi incohérentes les unes que les autres par la SNCF, alors que d’autres solutions logistiques sont envisageables et plus économiques. Les dirigeants de la SNCF marchent sur la tête !
 


 
De notre envoyé spécial.
 
Mise à jour du 5 novembre :
 
Un lecteur assidu qui ne veut pas se dévoiler nous suggère : "Nous pourrions inviter les élus à faire ce trajet en autocar et les faire accompagner par les médias régionaux."
 
Quelle excellente idée que voilà.
 

Répondre à cet article