Suivre la vie du site RSS 2.0


Contact

Accueil > En Train > Pourquoi les sigles Intercités représentent des trains alors que ce sont des (...)

Pourquoi les sigles Intercités représentent des trains alors que ce sont des cars sur la ligne du Cévenol ?

mardi 13 octobre 2015, par La rédaction


 
Excellente question Thibault ! Nous y avons répondu en détail à l’endroit où tu l’as posée, sur le site Questions & Réponses de la SNCF mais comme nous nous doutons bien qu’elle va être censurée (notre réponse) et bien nous reproduisons ton problème ici ainsi que la réponse que nous lui avons apportée :
 

Pourquoi les sigles Intercités représentent des trains alors que ce sont des cars dans certaines lignes ?

Concernant la ligne Langogne - Nimes le trajet s’effectue en car mais sur le site de la SNCF les sigles et logos Intercités donnent l’impression que le trajet s’effectue en train. Ne trouvez-vous pas ces informations trompeuses ?

(trajet Langogne-Nîmes départ 15H46)

Notre réponse :


Oui Thibault, cela est normal, il s’agit d’une tromperie comme tu le dis, depuis que la Société Nationale des Chemins de Fer n’est plus une société qui s’occupe des chemins de fer, et donc des trains, mais plutôt des voyages en autobus, en taxis ou encore en véhicules particuliers placés en auto-partage.
 
Tu es effectivement victime d’une escroquerie, d’autant plus que le prix de ton billet est inchangé, que ton voyage est rallongé de plusieurs demi heures, que tu ne peux plus travailler durant ton trajet, que l’inconfort du bus est tel sur les routes sinueuses des hautes Cévennes que ta santé s’en trouve affectée, avec des envies de vomir survenant à chaque virage, que tu as de trop longues jambes ou de trop gros genoux pour l’espace qui t’est octroyé.
 
Alors viens grogner avec nous Thibault pour dénoncer les abus de cette société de transports envers ses voyageurs de montagne.


 

Sur Twitter un aficionado du train Cévenol tente de nous convaincre que non il n’y a pas duperie :
 
"Intercités" est la dénomination commerciale des TET. Même en autocar, le service Cévenol reste financé par l’Etat, donc IC
 
Pour ce qui est de le proposer comme un train, c’est pour faire bénéficier les usagers des offres Ciales "Prems" et "Duo"
 
Mais bien sûr, Thibault a eu la berlue... Pour preuve les sigles et le discours relevés sur le site officiel Intercités de la SNCF :
 

 

 

 

Mais, oh petit chanceux, si tu arrives tout de même à te le procurer, ce billet pour l’autobus Cévenol, Thibault tu auras peut-être le privilège de bénéficier d’un siège 1ère classe à 68 euros ! C’est nouveau, ça vient de sortir, sans doute une place assise pour grandes jambes avec tablette bureau privative, prise secteur et système antiroulis...